La planète bazar – Annie Leonard

La planète bazar - Annie Leonard" "Si toute la planète devait consommer ce que consomme un Américain, ce n’est pas une planète dont nous aurions besoin mais de 3 à 5 planètes."

Ce constat a amené Annie Leonard à réaliser une vidéo qui fait sensation sur le net, storystuff.com, déjà visionnée par plus de 10 millions de personnes dans le monde !

Dans ce livre, l’auteur décrit en termes simples comment tout notre bazar, nos T-shirts, nos ordinateurs, nos canettes de bières, etc. sont produits, transportés, consommés puis jetés … au détriment de notre environnement.

Après avoir visité de très nombreuses usines de fabrication et de traitement de déchets, Annie Leonard nous explique pourquoi il est plus économique de remplacer un poste de télévision que de le réparer, pourquoi le marketing nous incite à nous débarrasser des objets usagés même en bon état, dans quelles conditions travaillent les ouvriers haïtiens ou les mineurs congolais … Tandis que nous courons après de nouvelles choses sans qu’elles nous apportent le bonheur. "

Contrairement à Béa Johnson dans Zéro Déchet, le livre d’Annie Leonard est plus alarmiste. Il faut dire qu’elle va beaucoup plus loin également : Annie Leonard prend en compte les ressources que nous extrayons, la pollution due à leur transformation, leur transport, leur consommation et leur destruction. Un produit transformé coûte en fait beaucoup plus cher que ce que nous le payons.

Alarmiste mais pas pessimiste : elle nous présente des solutions qui permettraient d’enrayer la spirale infernale dans laquelle nous sommes englués ; un autre point de vue (un autre "paradigme" pour reprendre ses termes) qui permettrait de sortir du processus extraction-production-transport-consommation-destruction.

Elle critique ouvertement la société américaine de surconsommation (étant Américaine, vivant en Californie, elle parle de ce qu’elle "vit" – enfin, ses concitoyens – et ce, sans langue de bois). Mais à travers l’exemple américain, tout le monde en prend pour son grade.

Elle explique la dangerosité de certains produits, tels que le PVC, et de tous les polluants. Elle explique également pourquoi on ne peut pas suivre notre mode de (sur-)consommation actuelle.

Pour elle aussi, la solution se trouve dans le "Zéro déchet". Arrêtons de pomper à la Terre, faisons avec ce que nous avons, réutilisons, recyclons.

Les entreprises doivent faire l’effort de changer, car il est illusoire de croire que nous seuls, consommateurs, puissions changer les choses, puisque nous ne pouvons consommer que ce qui nous est proposé. Mais nous pouvons influer ce changement.

Un livre à lire si on est un tant soit peu concerné par notre planète et que l’on s’interroge sur les impacts de notre consommation, aussi bien pour nous que pour la Terre.

 

 


Le vinaigre malin – Michel Droulhiole

 

Le vinaigre malin - Michel Droulhiole" Envie de faire des économies ? Marre des produits ménagers toxiques ? A la recherche d’astuces domestiques bio ? Et si vous deveniez "vinaigre addict" ?

Produit miracle aux vertus innombrables, le vinaigre a tout pour plaire ! Côté maison, C’est une véritable fée du logis : anticalcaire antirouille, détachant, désodorisant, … Côté santé, le vinaigre sera votre ami au quotidien : dents blanches, cheveux lumineux, anti-mal de tête .. .Et il est aussi votre meilleur partenaire minceur !

Dans ce livre :

  •  Vinaigre blanc, de cidre, de bière, de vin et bien d’autres ! Comment choisir le bon ?
  • De A à Z, toutes les astuces du vinaigre qui ont fait leurs preuves !
  • De nombreuses recettes, gourmandes ou pratiques, faciles à réaliser, pour profiter des bienfaits de ce produit naturel et pas cher.

LE VINAIGRE, UN INGREDIENT 100% RADIN MALIN !

POURQUOI DEPENSER PLUS QUAND ON PEUT DEPENSER MOINS ? "

Soyons honnête, j’ai été un peu déçue par la lecture de ce guide. Peut-être parce que le vinaigre blanc fait partie depuis des années de mes produits ménagers à tout faire favoris. Dans ce domaine, mis à part quelques astuces anti-taches, je n’ai pas appris grand-chose. De plus, la classification alphabétique ne me semble pas la plus pertinente : j’aurais plutôt vu un classement par thèmes (ménage, traitement du linge, jardin … ) pour en faire un guide pratique à utiliser.

Par contre, si on va au-delà de ce que j’attendais de cet ouvrage, il est intéressant de savoir comment est fabriqué notre produit miracle.

Et puis, c’est un très bon guide pour choisir son vinaigre culinaire : pas loin de 50 vinaigres différents sont présentés, détaillant leur goût et les mets qu’ils accompagnent le mieux. Pour moi, ça a été la partie la plus enrichissante. Il faudrait presque avoir la liste en permanence afficher dans sa cuisine pour savoir quel vinaigre prendre selon ce que l’on cuisine (et selon ses goûts).

 

 

 

 


Les romans "BD Kids"

Quand je monte au premier étage de ma Bibliothèque, il n’est pas rare que je reparte avec un ou plusieurs livres, quand bien même ce soit de rayon enfants de littérature de jeunesse.

C’est comme ça que j’ai découvert un nouveau concept de livre (alors que j’avais déjà aperçu ces couvertures chez mon vendeur de BD favori, sans pour autant les ouvrir) en empruntant Sarlett, Star en cavale de Susan Schade et Jon Buller. Soyons honnête, l’histoire est simplette pour un adulte, mais bien adaptée aux jeunes lecteurs, qui est le public intéressé.

Scarlett Star en cavale

Mais le concept, lui, est pas mal du tout : le roman alterne entre chapitres romancés illustrés et bande-dessinée. Je trouve que c’est une bonne idée pour les jeunes lecteurs. Certes, la bande-dessinée n’est pas le genre le plus aisé pour les enfants car elle nécessite un double niveau de lecture (le texte et l’image) et ils risquent ainsi de perdre une partie de la compréhension de l’histoire. Et même si, depuis la maternelle, les enfants sont initiés à cette double lecture à travers des albums qui y ont recours, il n’est pas certain qu’ils fassent seuls la démarche, étant déjà confrontés seuls au décodage et à la compréhension du seul texte.

Il y a quelques années, je travaillais d’ailleurs avec une bibliothécaire qui refusait que mes élèves de CP empruntent des BD, arguant ce problème de double lecture, et aussi pour les obliger à lire du texte, pas seulement des images. Or l’important pour moi était qu’ils aient un livre dans les mains, le plaisir de lire passant, je pense, par l’amour du livre.

Bref, pour en revenir à Scarlett, je trouve le concept très intéressant, en permettant aux enfants ayant peur d’affronter un roman même illustré de se lancer. La partie bande-dessinée est à leur niveau, sans double lecture complexe pour la compréhension. Et les parties texte contiennent beaucoup de vignettes pour l’illustrer, ainsi l’enfant ne se retrouve pas face à une page insurmontable.

Plein d’autres histoires et d’autres héros ici : http://www.bd-kids.com/ouvrages/

(Et moi, en attendant, je crois que j’ai trouvé le cadeau d’anniversaire de mon neveu ! ;))


Mariée dans l’année ! – Melissa Hill

Mariée dans l'année - Melissa Hill" Robe, cérémonie, cocktail, tout doit être parfait pour le mariage de Chloé Fallon, qui épouse Dan, l’homme idéal. Pourtant, un grand de sable vient perturber ses grandioses projets. Chloé découvre par hasard que Dan est divorcé. Pourquoi lui avoir caché l’existence de cette première femme, une certaine Nicola ? Doit-elle la rencontrer pour en savoir plus ?

Nicola et ses deux amies, Laura et Helen, sont elles aussi à un tournant de leur vie. Entre celle qui va se marier, celle qui refuse de le faire et celle qui cherche désespérément un nouveau mari, elles, affrontent à trois une zone de turbulences, que Chloé va compliquer.

Quatre femmes, quatre destins qui s’entrecroisent. Lesquelles marcheront vers l’autel ?

Original et plein d’humour, pétillant comme du champagne, Mariée dans l’année ! révèle une nouvelle star de la comédie romantique. "

Chloé est survoltée : elle est en plein dans ses préparatifs de mariage avec Dan. Elle veut que celui-ci soit exceptionnel. C’est pour cette raison qu’elle va confier la réalisation de ses cartons d’invitation à Debbie de "Projets des Grands Jours".

Chloé n’est pas la seule à préparer le Grand Jour : c’est également le cas de la très réservée Laura. Mais pour cette dernière, son grand projet est ailleurs : elle va créer sa société, grâce aux encouragements de son fiancé Neil. Elle compte aussi sur le soutien de son amie Nicola (qui travaille dans un club de remise en forme) et de Helen, une femme d’affaires chevronnée au caractère bien trempé.

Mais que ce soit pour Chloé ou pour Laura, tout ne va pas se dérouler comme espéré. Dan, que le mariage en grandes pompes laissait déjà indifférent, s’en désintéresse totalement, tout cela suite à une erreur commise lors de la remise des cartons d’invitations au mariage par l’imprimeur.

C’est alors que le destin de nos quatre personnages vont se mêler … pour le pire, mais aussi pour le meilleur !

Si, au premier abord, ce roman ne semble présenter aucune intrigue particulière, paraissant n’être qu’un agréable récit, le cours de la lecture prouve le contraire. Au fur et à mesure des chapitres, les interrogations s’immiscent au cœur de l’histoire, dévoilant peu à peu les non-dits. Et même si le dénouement est prévisible, on peut avoir quelques surprises !

 

 


C’est Elle ! – Danny Wallace

C'est Elle ! - Danny Wallace" Un soir, alors qu’il erre comme une âme en peine dans Charlotte Street, Jason Priestley, trentenaire londonien, a le coup de foudre. C’est elle ! Malheureusement, la jeune femme vient de s’engouffrer dans un taxi. Il est trop tard pour la rattraper … ou peut-être pas : l’inconnue a laissé derrière elle un appareil photo jetable ! Un chance inespérée pour Jason, qui va tout faire pour retrouver celle qui pourrait être la femme de sa vie … "

Jason Priestley mène une vie un peu minable : suite à sa séparation d’avec Sarah, il s’est installé avec son ami d’université Dev, au-dessus du magasin de jeux vidéo anciens de ce dernier. Après avoir quitté son boulot de prof de lycée en banlieue défavorisée qu’il exerçait sans passion pour un petit boulot de pigiste free-lance dans un journal londonien gratuit.

Mais un soir, alors qu’il errait comme une âme en peine, un événement va changer le cours de son existence : cette jeune fille encombrée de paquets qu’il aide à entrer dans son taxi (alors que tout bon Londonien serait normalement passé à côté d’elle sans rien faire), le regard de cette jeune, ça va le bouleverser. Et l’espoir renaît. Mais comment la retrouver ?

Son seul indice : cet appareil photo jetable qui est resté dans sa main …

Le déclencheur : Dev, qui fait développer les photos, contre l’avis de Jason.

Et la chasse aux indices est lancée … qui va les emmener dans de folles aventures.

Le chapitre introductif a failli me faire refermer ce livre directement. Je ne voyais pas le lien avec l’histoire qui m’était promise. Et puis, j’ai persévéré malgré, et j’ai bien fait. L’histoire est sympa, et pour une fois, on n’a pas le récit de la vie d’une fille de Londres mais une histoire masculine : ça change, ça fait du bien.

J’ai trouvé le ton de ce roman plus "bloguesque" que littéraire, mais on s’y fait au fur et à mesure de la lecture. Certains passages traînent en longueur, on se demande parfois ce qu’ils font là (mais bien souvent, on le comprend plus loin). Le dénouement est un peu expéditif à mon goût, mais d’un autre côté, à bien y regarder, ce n’est pas lui qui est important, mais la quête pour y parvenir ; l’épilogue nous permet juste d’avoir la réponse à cette question qui, si elle était restée sans réponse, nous aurait sûrement laissés sur notre fin (j’adore faire ce jeu de mot).

 


Zéro Déchet – Béa Johnson

Zéro Déchet - Béa Johnson" Béa Johnson est une Française installée aux Etats-Unis avec son mari Scott et leurs deux jeunes garçons. Elle s’est lancée dans une étonnante aventure : simplifier sa vie en réduisant ses déchets. Aujourd’hui, la famille Johnson n’en produit plus qu’un litre par an !

Son expérience a passionné les Américains. Dans ce livre témoignage, Béa nous dévoile des centaines d’astuces et de conseils pratiques pour adopter un mode de vie durable. Même les plus pressés d’entre nous peuvent mettre en pratique ses idées : fabriquer son dentifrice maison, emballer le casse-croûte de ses enfants sans plastique, éviter que les pubs intempestives n’envahissent la boîte aux lettres ou encore savoir profiter des fêtes de fin d"année sans surconsommation.

Dans un style alerte et pertinent, Zéro Déchet montre que l’on peut changer sa vie et faire évoluer la société en adoptant au quotidien des alternatives simples. Avec Béa Johnson, vous apprendrez à faire des économies considérables, gagner du temps et assurer un avenir durable à votre famille – et à la planète ! "

Vous imaginez bien que, découvrant ce livre parmi les nouveautés de la Bibliothèque, je ne pouvais pas passer à côté sans le prendre ! Moi et mon côté écolo, ça me parle forcément. Bon, je sais, ce n’est pas une vraie nouveauté, beaucoup en ont déjà parlé sur la blogosphère, mais il vient d’arriver sur le rayonnage (je vais à la Bibliothèque tous les jours en ce moment, vive les vacances).

Béa Johnson nous présente son expérience et comment elle est passée du consumérisme démesuré américain (elle vit en Californie) à une vie épurée. Elle a commencé par la simplification (certes, c’est un art que je pratique naturellement, mais elle va encore plus loin que moi !), pour en arriver au "Zéro déchet". Elle nous explique comment elle a eu le déclic, que tout ne s’est pas fait en un jour, qu’elle a été à l’extrême au risque de se perdre.

Autant certaines choses m’ont convaincue, les pratiquant moi-même ou y aspirant, autant d’autres m’ont paru très extrêmes (mais ça a du sens dans sa démarche). Non, je ne suis pas prête à faire mes cosmétiques ou mon dentifrice moi-même pour me passer d’emballages. Par contre, même si je ne suis pas prête à investir de l’argent en frais de port, j’aime beaucoup l’idée de renvoyer les emballages superflus au fabricant pour qu’il les traite lui-même quand je les trouve inutile (je pense justement, quand j’achète mon mascara à l’emballage plastique qui l’enferme pour qu’il soit suspendu dans les rayons des supermarchés : il serait en vrac – au sens premier du terme – dans un bac qui présenterait le produit, ce serait très bien : adieu plastiques et cartons inutiles). Et même si elle s’en défend, je ne vois pas comment, avec mon travail, je peux tout faire maison.

Je ne me vois pas encore, non plus, me pointer au supermarché avec mon bocal pour le faire remplir de viande ou de fromage. Mais d’un autre côté, quand on sait que l’encre des cartons de pâtes traverse et entre en contact avec les aliments … Il faudrait, je pense, pour entamer ce genre de démarche, que je prenne l’habitude d’aller faire mes courses au Marché Bio (mais pas sûre que mes finances suivent ….).

Bref, j’ai trouvé le partage de cette expérience très intéressant, mais à côté de ça, étant déjà dans une démarche écologiste-consomm’acteur, ce livre ne m’apporte pas beaucoup d’aide. Mais pour quelqu’un qui voudrait se lancer, sans pour autant savoir par ou commencer (ou comment commencer), ça peut donner des idées. Car je n’ai à aucun moment ressenti un ton culpabilisant : c’est vraiment son expérience et des trucs et astuces sur "comment faire" si on veut vivre l’expérience "Zéro déchet".

 

 

 


Tarte aux pommes

On cuisine beaucoup au Café en ce moment ! Faut dire qu’ayant retrouvé de la place (et en plus, ayant du temps grâce aux vacances), j’en profite.

cuisine bis

J’avais une envie de tarte aux pommes. Pour ce faire, je me suis fortement inspirée de cette recette. Je voulais vérifier mes intuitions en matière de conception de ma tarte, ainsi que le temps de cuisson.

Ingrédients :

1 pâte sablée (je l’ai achetée toute faite, la prochaine fois, je la ferai, mais il faut que je demande la recette à ma maman).

5/6 pommes

Du sucre vanillé (1 cuillère à café environ dans la compote ; en prévoir également pour le saupoudrage)

Un peu d’eau

De la chantilly

Commencez par éplucher 3 pommes, coupez-les en morceaux dans une casserole avec un peu d’eau au fond et faites fondre en compote (pour l’eau, je mesure au pifomètre, rajoutez-en au fur et à mesure quand cela vous semble nécessaire). Ajoutez le sucre vanillé. Mélangez en permanence pour que ça ne brûle pas.

Tarte pommes 1 - Compote

Une fois que les morceaux de pommes ont fondu (s’il reste quelques petits morceaux, c’est pas grave, hein), étalez votre compote sur votre fond de pâte.

Tarte pommes 2

Epluchez ensuite deux pommes, coupez-les en lamelles que vous disposerez sur la compote.

Saupoudrez de sucre vanillé (vous apercevez sur la photo celui que j’ai utilisé).

Tarte pommes 3

Enfournez dans un four à 180°C, laissez cuire 35 minutes.

C’est prêt ! Maintenant, à vous de vous régaler.

Tarte pommes 4

Et si vous êtes gourmands, comme nous : rajoutez de la chantilly sur votre part encore tiède.

Tarte pommes 5 - Chantilly

 

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.