Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille – Elise Tielrooy

Le bonheur n'est pas un sport de jeune fille - Elise Tielrooy » La thalassothérapie, havre de paix et de détente ?

Pas toujours et pas pour tout le monde.

Une vie qui dérape dans le yaourt, des poissons tombés du ciel, un mariage refait à neuf, un lavage d’estomac inutile, des corps en chute presque libre … Adieu forfaits embruns et autres parcours marins ! Les clients de ce week-end en thalasso sont embarqués dans un séjour pas tout à fait comme les autres.

La faute à Guillemette, jeune masseuse de l’établissement. Confrontée à d’incroyables révélations sur son passé, elle devient le grain de sable dans la machine bien huilée des soins à heure fixe. En trois jours, qu’ils le veuillent ou non, Guillemette et ceux qui la côtoient vont changer de peau.

Une comédie pétillante et cocasse, poignante et poétique, où il apparaît que le bonheur n’est pas un sport de jeune fille. « 

J’ai adoré cette quatrième de couverture aussi énigmatique et intrigante que loufoque. Aussi, je ne m’aventurerai pas à vous en raconter davantage sur ce livre, pour être sûre de ne pas gâcher les surprises.

Je vous dirai juste que c’est une histoire bien sympathique, avec des personnages attachants pour les uns, exaspérants pour d’autres. Et bien sûr, il y a Guillemette.


Les Damnés de Paris – Michaël Le Galli et Marie Jaffredo

Les Damnés de Paris - Michaël Le Galli et Marie Jaffredo

 

 

Les Damnés de Paris - Michaël Le Galli et Marie Jaffredo bis

Cette bande-dessinée nous entraîne dans le Paris de 1869, un peu avant la Commune. On sent la colère gronder, celle qui éclatera deux ans plus tard.

Constance débarque à Paris pour la première fois et doit se frayer un chemin dans cette ville qu’elle ne connaît pas. Son seul but à sa visite : retrouver son fils qui lui a été arraché à la naissance. Grâce à d’heureuses rencontres, dont celle de Darius et d’André Gill, Constance va trouver des appuis sur lesquels compter dans sa quête.

Les graphismes de cette BD sont très beaux, ils me font penser à de l’aquarelle. L’histoire nous entraîne vraiment dans le Paris du XIXe siècle. Il y a même une bibliographie en fin d’ouvrage, ce qui montre le sérieux du travail. C’était un coup de cœur des bibliothécaires, il est mérité.


Une nuit à Rome – Jim (Cycle I)

Une nuit à Rome - Jim Cycle I Tome 1

Une nuit à Rome - Jim Cyle 1 Tome 1 bis Une nuit à Rome - Jim Cycle I Tome 2

Une nuit à Rome - Jim Cycle I Tome 2 bis

Raphaël n’imaginait pas qu’une promesse faite à 20 ans viendrait basculer sa vie à l’aube de ses 40 ans. Et pourtant … Il suffit parfois d’une simple cassette vidéo, et tout bascule. Crise de la quarantaine ? Et si on avait suivi nos rêves ?

Un scénario plein d’interrogations.

Et une fin ouverte qui laisse imaginer une suite. Jim l’écrira peut-être un jour … ou peut-être pas. Ne faites pas l’impasse sur « Quelques mots » et « Un dernier mot » de l’auteur. Il nous raconte l’histoire de cette BD, ses doutes, la naissance d’un scénario … et la suite ?


Héléna – Jim & Lounis Chabane

Héléna - Jim & Lounis Chabane Tome 1 » Depuis l’école, Simon aime secrètement Héléna. Certains hommes sont comma ça, ils aiment en secret une fille du préau, un de ces filles un peu trop belles que leur timidité empêche d’aborder.

Des années passent. Simon est adulte, maintenant. Héléna aussi. Et encore plus intimidante qu’avant. Et si …

Et si Simon proposait 1000 euros par mois en échange de trois heures de sa présence tous les jeudis après-midi . Pas de sexe, on. Juste pour se connaître, simplement. 

Juste pour s’apprivoiser.  »

Héléna - Jim & Lounis Chabane Tome 2

 » Simon propose à Héléna mille euros par mois en échange de trois heures avec elle dans son appartement, tous les jeudis après-midi. Simon n’essaiera pas de la toucher, non … Il veut juste du temps avec elle …

Du temps pour se connaître.

Alors, entre audace maladroite et silences gênés, une relation complexe s’instaure et va durer des semaines, des mois … Des années peut-être … Car si certains hommes savent attendre, certains femmes savent résister …

Trois heures par semaine peuvent-elles suffire à faire naître un sentiment amoureux ?  » 

Héléna est une bande-dessinée composée de deux tomes de chacun 78 pages. Sous ses allures prometteuses, cette bande-dessinée aux jolis graphismes et à l’histoire intéressante nous plonge dans les errances amoureuses de Simon. Simon qui n’a jamais aimé qu’Héléna. Et cette folie d’amour va le mener très loin, enfermé qu’il est dans une timidité maladive. Héléna est son poison, sa drogue. Il ne vit que pour leurs rendez-vous du jeudi après-midi. Il reste sourd aux mises en garde d’Héléna. Il espère vraiment qu’au fil de leurs rencontres, elle tomba amoureux de lui. Mais en amour, rien n’est jamais prévisible.


Un petit secret entre nous – Starr Ambrose

Un petit secret entre nous - Starr Ambrose » Lauren est catastrophée : Meg, sa sœur jumelle, vient d’épouser son patron, un sénateur sexagénaire ! Débarquant à Washington, Lauren tombe sur Drew Creighton, le fils du sénateur, qui lance de terribles accusations : Meg a disparu, sans doute après avoir raflé quelques bijoux de famille ! Lauren s’indigne. Sa sœur est peut-être une croqueuse d’hommes, mais pas une croqueuse de diamants. À contrecœur, elle s’allie à ce goujat pour tenter de faire la lumière sur cette histoire. Mais, dans cette ville dévorée d’ambition, les arcanes de la politique et du pouvoir vont les entraîner bien plus loin que prévu…  »

Je n’ai qu’un mot à dire : palpitant !

Dès que j’ai commencé ce roman, je n’ai plus voulu le poser (bon, j’ai été obligée à 1h00 du matin, histoire de laisser ChériBibi dormir un peu sans lumière), je l’ai repris à peine mon petit-déjeuner fini, je l’ai à peine lâché en faisant du sport, j’ai retardé le moment de prendre ma douche, j’ai lu en mangeant … Bref, on est tenu en haleine du début à la fin, que ce soit par l’intrigue de « l’enquête » que par l’autre intrigue.

Je n’en dirai pas plus que la quatrième de couverture, de peur d’en dire trop. Il y a longtemps que je n’avais pas trouvé un roman aussi haletant. Les pages ont défilé à une vitesse fulgurante. Méfiez-vous, on plonge dès la première ligne pour ne reprendre sous son souffle qu’à la dernière page !


Je vais bien, ne t’en fais pas – Olivier Adam

Je vais bien, ne t'en fais pas - Olivier AdamCe livre n’étant pas doté d’une quatrième de couverture, je l’ai emprunté un peu au hasard. Et en cherchant la couverture du livre sur Internet, j’ai découvert que je l’avais vu en film (du moins la deuxième partie). Film qui m’avait laissé la même sensation.

Claire est caissière au Shopi du quartier à Paris. Ses parents habitent en banlieue. Elle va leur rendre visite de temps en temps. Et souvent l’attend une carte postale de son frère Loïc, qui a disparu à 18 ans. Claire ne se remet pas de son absence, il lui manque. Elle décide donc de partir à sa recherche pendant ses vacances, en optant pour la commune d’où provient la dernière carte postale comme lieu de villégiature. Claire espère voir son frère à chaque coin de rue. Mais à sa grande surprise, ce n’est pas lui qu’elle va voir …

Je n’ai pas spécialement aimé le ton de l’écriture. Les mots sont parfois trop crus, trop vulgaires (ce qui reflète bien l’image qu’a d’elle-même la protagoniste) et la formulation des phrases souvent courtes, rapides, n’a pas ma préférence. Je l’ai lu sans plaisir, rapidement, sans vraiment rentrée dans l’histoire. Une peu trop torturée à mon goût pour une lecture de vacances.


La merveilleuse boutique de crèmes glacées de Viviane – Abby Clements

La merveilleuse boutique de crèmes glacées de Viviane - Abby Clements » Et si les petits bonheurs rendaient la vie plus belle ?

Une boutique de crèmes glacées gourmandes, aux délicieux parfums et à la décoration rétro : voilà ce qu’Anna et Imogène héritent un beau jour de leur grand-mère Viviane. Les deux sœurs avaient pourtant chacune des projets, un amoureux, une vie toute tracée à construire, mais elles décident sur un coup de tête de reprendre ensemble la petite échoppe.

Une chose est sûre : cet été ne sera comme aucun autre …  » 

Un roman bon comme une crème glacée italienne. Un roman parfait pour l’été. L’histoire a beau être simple, c’est plaisant.

Viviane tient une boutique de crèmes glacées sur le front de mer, qu’elle a ouverte avec son défunt mari. Par testament, c’est à ses deux petites-filles qu’elle la lègue. Mais qu’est-ce qu’Anna et Imogène vont-elles pouvoir faire d’un tel héritage ? Anna vient d’obtenir une promotion et a un emploi stable ; Imogène, elle, n’est revenue de Thaïlande que pour les funérailles et repart dans 15 jours. Pour elle, il est hors de question de rester à Brighton, c’est en voyage qu’elle est bien. Quant à Anna, ce serait de la folie pure pour elle de quitter la stabilité de son emploi alors même qu’elle vient d’acheter un appartement. Elles doivent vendre.

Mais quand elle voit la détresse de son père qui risque déjà de perdre la maison de sa mère, Imogène n’envisage pas de lui briser davantage le cœur. Et Anna est partagée entre l’idée d’honorer les souhaits de sa grand-mère et sa passion pour la cuisine, et un travail qu’elle supporte de moins en moins.

C’est ainsi que les deux sœurs se lancent dans l’aventure des crèmes glacées. Mais comme on s’en doute, rien ne sera simple, et certaines choses ne se passeront pas comme prévu. Et au milieu de tout ça, des histoires d’amour se font et se défont.

Voilà pour ce roman sans prétention. Agréable, léger mais avec du fond. Une recette simple pour un petit moment de gourmandise. Et une envie de crèmes glacées !


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.