Boulimie littéraire

Comme vous l’avez certainement constasté, le Café Littéraire est très prolifique en ce moment. Il faut dire qu’actuellement, je suis en vacances, j’ai travaillé un peu pour ma rentrée, mais il me manquait des manuels de Français pour finir mes progressions. Donc, je me suis replongée dans les livres. Mais c’en devient une drogue !

Comme vous pouvez le constatez, depuis le mois de juin, j’ai déjà consommé 8 livres (sans compter les ouvrages de pratique professionnelle … on peut en rajouter au moins 2) ! Et je bats des records : j’ai fini Une petite psychologie de l’élève lundi soir ; mercredi après-midi, je finissais L’élégance du hérisson ; jeudi en début d’après-midi, juste après mon café, c’était au tour de La cellulite, c’est comme la mafia, ça n’existe pas, débuté mercredi dans la soirée, de me livrer ses dernières lignes.

En plus de me coûter cher (je crois que je vais prendre des actions à Lib’ de l’U’ ; qui ne s’appelle plus comme ça depuis au moins 8 ans et a changé de nom deux fois), cette passion dévorante (c’est le cas de le dire) me bouffe tout mon temps : je me couche  à point d’heures (genre 2h ou 3h du matin) ; mais comme je ne veux pas me lever trop tard, debout au plus tard à 9h, petit-déjeuner, tour de surf, et plouf, je plonge directement dans le bouquin en cours ! Du coup, je me retrouve à prendre ma douche à 11h30, pour aller chercher le courrier (car j’en attends 2 avec impatience … même si j’ai appris à midi que c’est trop tard, tout le monde est en vacances) ; je mange des plats préparés en sachets, ou un truc vite fait ; je mange avec le bouquin à la main ; ect …  J’y passe mes journées. Limite si je ne vais pas aux toilettes avec !

Je pense donc que, oui, à ce stade, on peut vraiment parler d’addiction !

Mais bon, je préfère celle-là à celle de la télévision …

Toujours est-il que le Café littéraire risque de ralentir un peu son rythme, le temps que je finisse de préparer ma rentrée. Les ouvrages lus seront plus du domaine professionnel, donc je n’en parlerai pas ici.

Mais ce n’est pas pour autant que je vais laisser de côté la lecture-détente … Je dois juste dégager du temps pour ce que j’ai à faire …

Edit de vendredi 24 juillet au soir (oui, cet article a été rédigé jeudi 23 juillet) : Encore un livre de dévorer. Record battu, je pense : je l’ai commencé jeudi après-midi, je n’ai pas lu le soir, et ce soir vendredi, à 23h44 pour être précise (je regarde l’heure sur la Freebox, c’est pour ça), il est déjà fini. Déjà, car j’aurais bien continué l’histoire … L’article vous présentant ce livre, sera rédigé ce vendredi soir, et publié lundi 27 juillet.


Publicités

3 responses to “Boulimie littéraire

  • L'épice

    rhooo le teasing de la mort qui tue!! :p

    j’aimerais être en vacances pour pouvoir lire autant! j’aimerais réussir à lire un minimum, même en n’étant pas en vacances…
    mais c’est pas trop ça, ces temps-ci… faute de temps, d’organisation… pffffffff…

  • mamzellescarlett

    Je viens d’adopter « l’élégance du hérisson » dans la seule librairie française de Copenhague et je m’apprête à le commencer. J’espère qu’il est mieux que le film…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :