Ma conseillère financière se fout de ma g….. !

Comment ça, je deviens vulgaire ? C’est juste que j’aime pas qu’on me prenne pour une c…. !

Expliquez-moi pourquoi ce sont toujours les meilleurs qui partent ?

Je m’explique :

  • Il y a quelques années, j’avais trouvé une petite coiffeuse super, qui savait faire des miracles avec mes cheveux … et puis un jour, disparue du salon (je suis quasi persuadée que c’était une apprentie, mais je peux vous assurer qu’elle était meilleure que la patronne). Une chance pour moi, depuis, j’ai retrouvé quelqu’un qui sait dompter ma tignasse !
  • Il y a 5 ans environ, en emménageant ici, j’ai fait transférer mes comptes (qui étaient encore domiciliés chez mes parents). Je suis alors reçue par une conseillère fiancière super, qui n’hésite pas à me dire quand je m’intéresse à Moneo, que  ça ne vaut pas le coup, ça ne marche pas, inutile d’acheter ce produit. J’ai affaire à elle une seconde fois, pour transformer la formule de mon compte (et ainsi pouvoir consulter mes comptes sur le net). Tout se passe bien, elle ne cherche pas à me vendre le moindre produit supplémentaire. Je me sens vraiment en confiance.

Mais voilà : j’ai voulu profité des vacances d’avril pour étudier la question d’un prêt immobilier (combien je pouvais emprunter). Je me rends donc à l’agence pour prendre rendez-vous avec ma conseillère financière … sauf que j’apprends qu’elle ne travaille plus ici. On me propose donc de rencontrer sa remplaçante. Rendez-vous est pris pour un mercredi, 16h.

Le mercredi en question, je me rends à l’agence. Je ne sais pas qu’elle est le bureau de la remplaçante, je m’assois donc à un endroit qui me permet d’être vue de partout. J’attends patiemment, mon avis d’imposition à la main (bien que personne ne m’ait dit qu’il le fallait). Je patiente, je patiente … je ne sais combien de temps  car j’avais ni montre ni portable … jusqu’à ce qu’une guichetière me demande ce que j’attends. J’explique que j’avais rendez-vous à 16h avec Madame Tartempion. Elle s’inquiète de mon cas car en fait, ça fait une heure que j’attends, vu qu’elle m’annonce qu’il est presque 17h ! Elle passe un coup de fil à Madame Tartempion, qui, était toute seule dans son bureau et faisait des papiers car elle n’avait pas vu son rendez-vous : ah ben oui, vous comprenez, elle a pas penché la tête, j’étais pas assise sur les 2 chaises qui sont devant sa porte, donc je pouvais pas être là ! Elle me reçoit sur le pas de la porte, les clients ayant rendez-vous à 17h refusant qu’elle les prenne en retard. Elle m’a donné une feuille qu’elle avait tiré m’expliquant vite fait que ce n’était qu’une estimation … le tout devant dans tout le monde ! Bravo la discrétion ! Elle me redonne alors un rendez-vous pour le mois suivant (la semaine d’après, elle pouvait pas et elle se stresse pas non plus).

Le rendez-vous qu’elle m’a fixée arrive. Je m’y rends à pieds, comme d’hab’, et j’en profite pour lire le papier qu’elle a imprimé (en gros, y’a la date, son nom et la raison pour laquelle je viens). Et là, qu’est-ce que je vois ?! :  » Rendez-vous à l’initiative du client : non « . Mais elle se foutrait pas un peu de ma gueule, celle-là ?! Si elle m’a donné ce rendez-vous, c’est juste qu’elle a pas été foutue de voir que j’étais là quand j’ai pris un rendez-vous pour la première avec elle ! Premier mauvais point.

J’arrive pour 14h. Il y avait une autre personne à côté de moi. 14h05, toujours personne. Quand on est en plein milieu de l’après-midi, je dis pas, mais là, j’étais son premier rendez-vous ! Elle arrive enfin, sa glacière à la main (!). Sauf que la personne à côté de moi, elle avait rendez-vous à 13h45 et qu’elle était pas au courant ! Allez, on contiune : deuxième mauvais point.

Elle me fait rentrer dans son bureau et me fait asseoir. Pendant ce temps-là, dans le bureau, elle s’occupe de l’autre personne : super, la discrétion et le secret bancaire ! Troisième mauvais point.

Enfin, elle s’occupe de moi. Elle me demande si j’ai amené une feuille de paye (euh, tu regardes sur mes comptes, tu peux même voir que c’est le Rectorat qui me paye !) et ma feuille d’imposition. Mais elle me prend pour une conne ou quoi ?! Vous croyez pas qu’elle aurait pu me le rappeler la dernière fois ?! Bref, elle me fait une simulation rapide, genre de celle que je peux faire directement sur Internet vu qu’elle ne s’intéresse qu’à mes revenus et mes autres prêts éventuels. Mais bon, c’est qu’une simulation parce que j’ai droit au prêt à taux 0% et que, de toute façon, y’a qu’une conseillère financière spécialisée dans l’immobilier qui peut me renseigner. Tu pouvais pas le dire la dernière fois et me mettre en contact directement avec elle ? Ben non, sinon, elle aurait pas pu essayer de me fourguer tous les produits possibles et inimaginables que propose la banque. Quatrième et cinquième mauvais points.

Elle commence par me dire qu’il est bien d’avoir de côté le triple de son salaire : ben tu crois quoi, ça m’amuse d’avoir dû vider mes comptes en banque parce que j’avais qu’un boulot à 12h/semaine et que j’ai arrêté de bosser un an pour suivre des cours et préparer mon concours ?! Y’a pas écrit Ducon sur mon front ! Et puis, au passage, elle s’étonne que je n’ai pas de LEP : ben, tu suivrais tes clientes, ma grande, tu m’aurais prévenue que la photocopie de l’avis d’imposition, soit elle t’était pas parvenue soit j’ai cru l’avoir fait mais en fait non ! Et puis, t’aurais pu le dire, vu que le premier rendez-vous a eu lieu avant qu’on ne me clôture ce compte ! Sixième mauvais point.

On va passer sur le fait qu’elle me fait ouvrir un PEL avec certains arguments dont je doute de la véracité (mais bon, je l’ai ouvert car ça fait un bout de temps que j’y réléchis). On rouvre le LEP. Elle me fait signer un document pour faire des virements automatiques … sauf que je pensais que c’était pour le PEL (obligatoire), mais j’ai découvert après coup, qu’en fait, c’était pour le LEP, alors que je lui avais dit que je n’en voulais pas ! Septième mauvais point.

Et puis, elle veut me vendre des assurances en veux-tu en voilà. Genre une assurance en cas de vol des papiers ou des clés : euh, tu me prends décidément pour une conne, elles sont incluses avec ma carte ! Elle veut me vendre une assurance pour qu’en cas de décès, mon argent soit transféré dans les 48h aux personnes à qui ça doit revenir. Elle veut me fourguer une assurance genre accident de la vie. Et j’en passe et des meilleurs ! Pour essayer d’y couper cours, je lui explique qu’avec mon assureur, j’ai déjà plein de choses, et je ne les ai plus en tête. Bref, ça pue la vente forcée. Huitième mauvais point.

Fin du rendez-vous. Elle me dit qu’elle va demander à la conseillère spécialisée en immobilier de me contacter ; je lui précise que maintenant, ce n’est pas avant fin juin – début juillet que je suis disponible pour un rendez-vous. Elle me sert la main … ou plutôt je lui serre la main, car j’ai eu l’impression que la sienne allait me rester dans la main et que c’était la main d’une morte-vivante tellement sa poignée de main était molle ! J’aime pas ce genre de personne, car ça traduit un sacré manque de franchise. Neuvième mauvais point.

Je quitte son bureau, tous les papiers concernant mes comptes, ma paie, ect …, sont encore sur son bureau, et elle fait rentrer les clients suivants qui ont tout le loisir de lire ce pour quoi je suis venue, mon salaire, combien j’ai sur mes comptes, ect … ! Dixième mauvais point !

Bref, je suis sortie de ce rendez-vous passablement refroidie, pas du tout en confiance, l’impression qu’à tout moment je peux me faire pigeonner.

Et la meilleure : on est fin juillet, et je n’ai toujours pas été contactée par la conseillère immo ! C’est quand même du foutage de gueule !

Alors, en ce moment, certains événements se bousculent. Mais bon, si quand les choses auront dénié se calmer, je vais aller dans mon agence, prendre moi-même rendez-vous avec la conseillère immo et prendre un rendez-vous avec un conseiller financier autre en expliquant que je ne veux plus que ce soit Madame Tartempion qui s’occupe de moi et faire sauter le prélèvement automatique qu’elle m’a imposé ! A moins qu’elle n’est déjà été virée pour incompétence ! Mais j’en doute …

Désolée pour le langage grossier qui traverse ces lignes, mais franchement …  » Tu pousses le bouchon un peu trop loin, Maurice ! « 

Publicités

One response to “Ma conseillère financière se fout de ma g….. !

  • L'épice

    comme je te comprends!! mon ancienne conseillère était comme ça… il y a des gens, on se demande vraiment comment ils ont pu atterrir là où ils sont! parce que quand même, au final, elle ne doit pas vendre grand chose à tous ses clients insatisfaits! enfin, je n’espère pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :