à trois carreaux de la marge – Laurence Squarcioni

 » « Officiellement, je suis institutrice. Ce que tout le monde ignore c’est que, au cours d’une journée d’école, j’effectue toutes sortes de métiers. Aujourd’hui, par exemple, j’ai été tour à tour : gendarme, dompteuse de lions, médecin urgentiste, agent d’entretien, clown, berger, maître de conférences, réparatrice de matériel électroménager, magicienne, cantatrice, bibliothécaire … Et j’en oublie. […] Sur la piste, de temps à autre, je les ai fait rire, ce qui n’est pas judicieux en ce début d’année où il faut s’imposer. mais c’est plus fort que moi, je ne résiste pas au plaisir de voir leurs sourires s’épanouir sur leurs lèvres. »

Sous forme de chroniques tendres ou mordantes, Laurence Squarcioni nous dévoile de l’intérieur, et au jour le jour, comment se vit le métier de professeur des écoles, qui, contrairement aux idées reçues, n’est ni tranquille ni privilégié. Au fil de l’année scolaire, elle dresse une photo de classe vivante et attachante. Elle restitue avec drôlerie la vie de ses élèves dont on comprend les désirs, les difficultés, les joies et les peurs. Avec elle, on entre dans la classe et on partage le quotidien de tous les élèves qui se retrouvent sur les bancs de l’école, chaque matin.

Laurence Squarcioni a 39 ans. Après avoir travaillé deux ans dans l’édition, elle change de voie et réussit le concours de professeur des écoles. Elle enseigne depuis huit ans à des élèves de CP dans une école publique des Alpes-Maritimes. A trois carreaux de la marge est son premier livre. « 

 

Ce livre raconte une année scolaire (celle de 2008-2009). Les chapitres sont très courts et correspondent chacun à un jour. Ainsi, on suit cette enseignante du jour de la rentrée en septembre, au dernier jour en de juin. Cela donne un livre très descriptif, je trouve. Malgré tout, on s’y attache et on lit jusqu’au bout, savoir comment cette institutrice va finir l’année avec sa classe difficile.

 

Là, c’est le côté « prof » qui parle : J’ai l’impression qu’on se bat toutes et tous contre les mêmes problèmes, qu’on souligne tous les mêmes dysfonctionnements (je pense plus précisément à l’accueil des élèves à besoins particuliers : on doit les accueillir, c’est obligatoire, c’est la loi, mais on ne nous en donne pas les moyens) …

Mais aussi les mêmes joies : les yeux des élèves qui s’illuminent quand ils ont compris, leurs progrès …

Par contre, j’ai l’impression d’être une prof des écoles indigne : non, mes élèves ne m’ont pas manqué quand je suis partie trois semaines en formation (ça a même été pour moi une bouffée d’oxygène) ; non, je n’ai pas versé ma petite larme à la fin de l’année quand ils m’ont tous embrassée pour me dire au revoir le dernier jour. Certes, je me suis peut-être attachée à certains plus qu’à d’autres, mais sans plus. Je n’ai même pas pris la photo de classe !

Mais comme je leur ai dit toute l’année quand ils criaient au désamour (« Maîtresse, tu m’aimes pas » quand tombait une punition) : « Je ne suis pas là pour vous aimer, je suis là pour vous faire avancer ».

 

Pour en revenir à ce livre : A FAIRE LIRE A TOUS CEUX QUI DISENT QUE LES PROFS NE FONT JAMAIS RIEN ET ONT UN METIER COOL !

 

PS : J’ai trouvé quelque chose de très drôle dans le parcours de cette institutrice : elle travaillait dans l’édition qu’elle a quittée pour devenir professeur des écoles. Et moi, je pense commencer d’ici 2 ou 3 ans un LMD de lettres modernes (au moins jusqu’au master) pour m’orienter vers les métiers de l’édition … J’adore ce genre de coïncidence …

 

Si ce livre vous intéresse, il est en vente à la Librairie du Café.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :