La Belle Adèle – Marie Desplechin

 » Adèle en a assez. Pourquoi devrait-elle se donner du mal pour se maquiller et s’habiller, comme les filles de sa classe ? Est-ce le plus sûr moyen de ne pas se faire remarquer ? D’être normale ?

Et Frédéric … Il est gentil, il est même tragiquement gentil. N’est-ce pas le pire des défauts pour un garçon ?

Adèle et Frédéric doivent trouver d’urgence une stratégie de survie. Ils ont alors une idée lumineuse … « 

A l’origine, ce livre se présentait sous forme d’épisodes à lire sur l’I-Phone, par l’intermédiaire de SmartNovel (je n’ai pas une super culture en LDJ – en plus, là, j’aurais du mal, je n’ai pas succombé à l’I-phone -, c’est écrit en page de garde).

Adèle et Frédéric ne se fontdent pas dans la masse ; ils n’appartiennent pas au « groupe ». Mais le jour de l’anniversaire d’Adèle, sa tante va engager un mouvement, tel le mouvement d’aile du papillon qui déclenche un tsunami à l’autre bout du monde.

Je n’ai lâché ce livre que le temps d’un resto entre amies. Il est écrit sur un rythme soutenu, les événements s’enchaînent, on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :