Harry Potter : ou comment courir toutes les Librairies de la ville

Au mois de novembre est sorti ce livre :

 Je ne l’avais pas vu, n’ayant pas mis les pieds en ville pour autre chose que des rendez-vous.

Mais la blogosphère est tentatrice (la tentatrice étant ici incarnée par Aurelia de In the city). C’est par elle que j’ai appris l’existence de ce livre. A l’annonce de son prix, j’ai hésité, même si j’étais bien tentée.

Et puis, aller savoir pourquoi, il m’est devenu indispensable quand j’ai découvert qu’il était indisponible sur Amazon, Fnac, Chapitre, Camponovo …

C’est alors que j’ai sauté un midi sur l’annuaire des pages jaunes (j’ai redécouvert au passage comment on cherchait dans un botin) au grand étonnement de mes collègues qui se sont demandé ce qui se passait 🙂 ! Et j’ai appelé toutes les librairies de la ville. J’ai halluciné (de manière positive) quand une librairie m’a dit qu’elle n’en avait plus en magasin mais qu’il en restait apparemment un en stock et qu’elle pouvait me le commander. Mais comme j’ai eu un doute, j’ai continué le tour des libraires et aucun autre n’a pu répondre positivement à ma requête. Du coup, je me suis vraiment demandé si la librairie qui me l’avait commandé l’aurait vraiment.

En rentrant le soir, je refais un tour sur les librairies virtuelles. Et là, sur la Fnac, je vois qu’il y en a trois de disponibles. Hop, je commande. Au pire, je le revendrai (quand on voit qu’ils se vendent facilement le double du prix …). Pour vous dire à quel point je le voulais !

Sauf que j’ai découvert aujourd’hui que ma commande était annulée car en rupture chez le fournisseur (je ne comprenais pas pourquoi le bouquin était indisponible pendant un mois et d’un seul coup, trois exemplaires se trouvent être disponibles).

Mais on s’en fiche, parce que … je l’ai ! Ben oui, vendredi midi, coup de fil pendant qu’on prenait note repas : « Bonjour, je vous informe que le livre que vous avez commandé est arrivé. ». YES !!! « Je viens le chercher demain en fin de matinée, merci ! »

Je n’ai pas crié de joie, histoire de ne pas passer pour une barge finie auprès de mes collègues (enfin, elles sont déjà vaccinées … et puis, on a toutes un grain, ce qui fait qu’on se fend bien la poire).

Il risque de s’écouler un peu de temps avant qu’Harry Potter, des romans à l’écran se retrouve dans Le Café littéraire, mais faut voir la tartine de lecture qu’il y a. Et puis, j’ai tellement peur de l’abîmer que j’ai mis 4 jours à le retirer de son emballage pour le feuilleter. Et je l’ai feuilleté page par page, et je peux vous dire qu’il vaut le coup (et le coût). C’est un livre de très bonne qualité, très bien illustré, et qui, je pense, est riche en enseignements.

C’est un livre qui ne se lit pas forcément d’une traite, mais chapitre par chapitre.

Alors franchement, j’y ai mis le prix (c’est un livre à 75 €), mais je ne le regrette absolument pas !

Publicités

4 responses to “Harry Potter : ou comment courir toutes les Librairies de la ville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :