Le Théorème de Cupidon – Agnès Abécassis

 » Théorème de Cupidon (déf.) : deux lignes parallèles ne se croisent jamais. Sauf si elles sont faites l’une pour l’autre.

Adélaïde est exubérante, directe, rigolote, mais elle fuit les histoires d’amour.

Philéas est timide, maladroit, sérieux, et ne pense qu’à conclure.

Ils ont le même âge, travaillent tous les deux dans le cinéma, pourtant ils ne se connaissent pas. Enfin, c’est ce qu’ils croient …

Entre situations pétillantes et rebondissements irrésistibles, une savoureuse comédie à deux voix, l’une féminine, l’autre qui a mué. « 

Moi qui étais déçue par Agnès Abécassis, ce livre m’a réconciliée avec l’auteur. Le premier lu d’elle était Tribulations d’une jeune divorcée. Et j’avais bien aimé. Mais les suivants m’ont tous déçue, au point de ne plus acheter un livre de cet auteur.

Malgré tout, j’ai commencé ce livre sans a priori, ma mère m’ayant dit qu’il était plutôt s’ympa (c’est elle qui me l’a donné ; entre nous deux, les livres se promènent).

Et j’ai passé un bon moment.

L’histoire d’Adélaïde et celle de Philéas alternent, parfois se croisent (parfois de manière inédite). Tous deux sont divorcés. Elle, ne veut plus d’homme dans sa vie. Lui, rêve de sa muse. Mais le Théorème de Cupidon est parfois surprenant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :