Comment ne pas tout remettre au lendemain – Dr Bruno Koeltz

 » Vous remettez à demain ce que vous pourriez faire aujourd’hui ?

Vous perdez votre temps à des choses insignifiantes, en laissant traîner ce qui est vraiment important ? Peur de mal faire, désorgansation, manque de temps … Les explications, ou plutôt les justifications sont nombreuses.

Si cette tendance empoisonne votre existence ou celle de votre entourage, vous souffrez sans doute de « procrastination », et cela n’a rien à vois avec la paresse.

Culpabilité, perte de temps, insatisfaction, stress, conflits en sont les conséquences et peuvent se solder plus concrètement par l’échec scolaire, le divorce, la perte de son emploi …

Procrastinateur occasionnel ou impénitent, n’attendez plus pour changez. S’appuyant sur sa pratique de psychothérapeute, le Dr Bruno Koeltz vous propose une méthode simple et efficace pour ne plus tout remettre au lendemain. « 

J’ai tendance à accumuler les râtés littéraires en ce moment. Peut-être est-ce dû au fait que j’ai du mal à trouver ce que j’aimerais lire (de la chick-lit : je suis cassée, je ne suis pas capable et je n’ai pas envie de lire autre chose ; mon cerveau a besoin de repos).

Ce livre se partage en trois parties :

– dans la première, l’auteur dresse un tableau de la procrastination ;

– dans la deuxième, il nous explique pour et comment on remet tout à plus tard ;

– dans la troisième, il nous donne des pistes pour changer et agir.

Je pensais qu’il y aurait un cadre sociétal donné à ce comportement, mais pas du tout (me serais-je trompée ? je pensais que la procrastination dont on parle de plus en plus était liée à un monde dans lequel tout va toujours plus vite et dans lequel on ne parvient plus à se poser).

Ce livre peut être intéressant pour quelqu’un qui procrastine régulièrement. Mais moi, je ne m’y suis pas retrouvée. Car en effet, ma tendance à la procrastination n’est pas un comportement en soi chez moi, mais elle est plutôt la conséquence de phases de déprime ou grosse fatigue.

Et puis, j’avoue : autant les livres comme L’Art de la gentillesse, qui se présentent plutôt sous forme d’essai philosophique-psychologique, je les trouve plutôt intéressants car approfondissant un sujet ; autant les livres comme celui-ci, dit de développement personnel, j’ai du mal …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :