Dans Paris occupé Journal d’Hélène Pitrou, 1940-1945 – Paule du Bouchet

 » « Jeudi 31 octobre 1940. C’est une honte : Pétain a appelé les Français à « collaborer avec les Allemands ». Et papa est prisonnier de ces gens avec qui il faudrait « collaborer » !

Maman sort souvent sans me dire où elle va, ça m’énerve. Je sais qu’elle fait la queue pendant des heures pour essayer d’acheter de quoi manger parce qu’il n’y a plus grand-chose dans les magasins, mais parfois, j’imagine qu’elle va je ne sais où, faire des choses dangeureses et ça me fait peur.«  « 

Ce livre, je ne l’aurais pas lu si je n’avais pas dû emprunter Le Journal d’Adèle à la Bibliothèque. La bibliothécaire m’a expliqué qu’il s’agissait de la suite, racontée par la fille d’Adèle, Hélène, lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Hélène nous fait vivre la réalité de la Guerre pour les civils : le rationnement, la faim qui tenaille les estomacs en permanence, le froid permanent, le couvre-feu, les mesures anti-juives, les rafles et les amies de lycée qui disparaissent. La Résistance. Fuir la ville pendant les vacances, pour la campagne bourguignonne et vivre un peu mieux.

On ne peut rester insensible à ce livre.

Ce billet participe au Challenge Paris.
Publicités

2 responses to “Dans Paris occupé Journal d’Hélène Pitrou, 1940-1945 – Paule du Bouchet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :