Mode expresso

Je devais profiter des vacances pour rattraper mon retard ici et là. Mais les vacances n’ont en rien ressemblé à des vacances. Encore plus de retard accumulé.

Mon blog est super en retard. J’ai 3 articles littéraires qui sont à écrire, sans compter tous les autres que je veux rédiger mais pour lesquels je n’ai pas le temps. Je n’arrive même pas à honorer le billet hebdomadaire pour le challenge littéraire S.TA.R. 5. Et je n’ai pas répondu aux derniers commentaires (je le ferai, promis, quand, je sais pas).

Quant à la fatigue, n’en parlons pas, je n’en peux plus.

Je ne supporte plus mon boulot (la période de novembre est toujours dure pour moi ; dépression saisonnière je pense). Pas évident de bosser dans un niveau qui n’est pas celui qu’on préfère, avec certains élèves infectes, je passe mon temps à faire la police, et par conséquent, à crier. C’est pas ça mon boulot. Rajoutez à cela la fameuse réforme qui s’annonce (c’est encore sur les mêmes qu’on tape au lieu de résoudre les vrais problèmes ; un de ces quatre, quand j’aurai le temps, je développerai) … ça me démotive complètement.

Je n’ai plus le temps ni la capacité mentale de commenter vos blogs (et Laeti, je pense à toi, mais, comme l’annonce le point suivant …).

J’ai plein de mails en souffrance : ceux auxquels je dois répondre, et ceux que je dois écrire, pour dire aux gens que je pense à eux.

Et tout le boulot pour mon M2 … je me sens incapable, la tâche est insurmontable … Le peu de confiance en moi va finir de s’envoler.

Et résultat : je me venge sur la bouffe, et ça n’arrange les choses (confiance en soi en négatif).

Je reviens quand j’ai réussi à remonter du fond de la piscine et que j’ai viré tout ce qui encombre le bassin.

Publicités

10 responses to “Mode expresso

  • celestine

    Comment a-t-on pu en arriver là? Où est le plaisir d’enseigner? Pourquoi assaille-t-on les jeunes collègues de telles pressions qu’ils en perdent le sommeil, et l’enthousiasme? J’aimerais tellement t’aider et te montrer le bon côté de ce métier si magnifique. Tu peux m’écrire si tu veux. Il y a mon mail sur mon blog.
    Courage
    Célestine

    • thecoffeetimesabine

      Merci pour ton soutien.
      J’ai de plus en plus l’impression qu’on nous demande de combler ce que les parents ne font plus.
      Et puis, j’ai l’impression que c’est toujours sur les mêmes qu’on tape, sans réfléchir plus loin.
      Et pour finir, ce qui se trame dans notre dos me démoralise totalement …

  • Sixteene

    Je t’envoie plein d’ondes positives. « Insurmontable », c’est aussi un des derniers mots de ma dernière note…pas pour les mêmes raisons que toi…mais cette même impression d’être au fond de la piscine.
    Du courage.
    Je t’embrasse.

  • ladylaeti

    Keep cool… ouai je sais, incroyable, c’est moi la malade stressée anxieuse de la vie qui te dit ça…
    Alors déjà, pour mon mail (si c’est bien de moi dont il s’agit, il y a peut être d’autre Laeti qui te lisent!!) pas de problème… je suis comme toi, soit j’écris tout de suite et je râle de ne plus avoir de temps après, soit j’attends et je râle quand même parce que je n’ai pas fait ce que j’avais à faire et en plus j’ai pas écris… bref…
    Je te comprends énormément. Alors quelques petites choses: 1) Tu n’es pas nulle… vraiment… tu fais des études tout en travaillant, alors les petits jeunes qui sont avec toi ils en font autant? donc ne culpabilise pas là dessus..
    2) Le boulot, tu l’aimes. Les gosses terribles j’en ai aussi et ado c’est pas une sinécure non plus je te le dis. Ne focalise pas sur eux. Dis leur que tu es prête à t’occuper d’eux uniquement s’ils sont prêts à se calmer. Et en attendant, tu les ignores un peu. Je sais, c’est dûr, c’est culpabilisant mais je pense que ça peut fonctionner pour des petits aussi…Donnant donnant… Je le fais régulièrement, ça marche. Ils testent, ils poussent à bout, ne trouvent pas de répondant, se calment et trouvent quelqu’un qui s’occupe d’eux…
    3)Tu craques sur la nourriture… moi aussi. Alors essaie de réduire les conséquences en craquant sur des fruits, des tartines de pain complet, du chocolat noir, des amandes, de l’eau aromatisé…
    4) De temps en temps, respire. On vit en apnée… une discussion récente me l’a fait remarqué. Et maintenant, quand je sens que la coupe est pleine, que je suis au bord du gouffre, je respire à fond plusieurs fois. ça ne me guéri pas mais ça m’aide à tenir, c’est déjà ça!
    5) Ne te mets pas la pression. Fais les choses dans l’ordre que tu veux, mais le mieux est tout de même de se forcer un peu, de se récompenser en faisant un truc sympa, se forcer à nouveau etc…
    Allez , j’arrête là..
    Courage, courage, courage…
    Des bisous

  • celestine

    Un ptit tour par ici juste pour te dire que je suis toujours là!

  • Miss Zen

    J’espère que tu reprends des forces. Il n’y a rien de pire que la fatique qui fait tout voir en noir. Courage, courage : essaye juste de te reposer et de te recentrer un peu sur tes envies ! Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :