Les débutantes – J. Courtney Sullivan

Les débutantes - J. Courtney Sullivan » « Au début de leur deuxième année, Bree, Celia, April et Sally avaient quitté leurs chambres de bonnes et emménagé à l’étage principal, mais elles étaient toujours voisines. Elles laissaient leurs portes ouvertes pendant la journée et criaient simplement pour se parler. Elles se vautraient sur lse divans du salon après le repas du soir, se racontant des ragots et se lisant à voix haute des passages du New Yorker et de Vogue. »

Quatre amies se rencontrent à l’Université féminine de Smith, campus mythique des Etats-Unis, haut lieu de la culture féministe. C’est le début d’une intense amitié.

Le temps, le mariage, la vie d’adulte les sépareront, mais la disparition inexpliquée de l’une d’entre elle finira par les réunir. Face aux déceptions de l’existence, rien n’est plus précieux que les souvenirs et les amies des années de faculté. Bree, Celia, April et Sally vont s’en rendre compte.

Avec Les Débutantes, J. Courtney Sullivan signe un roman d’apprentissage touchant et drôle, mené par une intrigue prenante. Elle porte aussi un regard juste sur la place des femmes dans la société actuelle, entre libertés et contraintes. « 

Smith, université de filles ; pardon, de femmes. Quatre étudiantes qui n’ont aucun point commun se lient d’amitié. Une amitié forte, puissante, comme on peut en créer à la fac.

Quatre points de vue : chaque chapitre correspond au point de vue d’un personnage,  chacune expliquant sa rencontre avec les autres, racontant sa vie, sa vision de leur relation à quatre. « Roman à quatre voix » ai-je envie de dire.

Et toutes les aventures qui peuvent se passer sur un campus exclusivement féminin, les luttes féministes …

Et la vie. La vie d’adulte, celle qui les fait débuter dans la vie.

Je trouve le titre du roman bien trouver. Plusieurs débuts : début de la vie étudiante, début de la vie d’adulte.

Un très bon roman, avec lequel on ne s’ennuie pas le moins du monde. Seul bémol : je reste sur ma fin (oui, j’ai décidé que ce sera cette « fin »-là pour parler d’un livre). Le chute n’a pas atteint le sol, on attend quelque chose, un peu comme la chute de la chute. A mon goût, un dernier chapitre aurait été nécessaire pour nous expliquer certaines choses. La chute est restée en suspens. Dommage ; ça me laisse comme un goût amer … même si quelque part, on peut très bien écrire soi-même cette fin. Mais moi, je n’aime pas, j’aime bien qu’une histoire soit réellement terminée quand je ferme un livre.

Ce livre s'inscrit dans le challenge 'Cartable et Tableau Noir" 
de George.
Publicités

4 responses to “Les débutantes – J. Courtney Sullivan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :