Un été dans le pré – Lucy Diamond

Un été dans le pré - Lucy Diamond » Il n’y a pas plus opposées qu’elles. Polly, citadine jusqu’au bout des ongles, femme d’affaires ambitieuse à qui tout réussit. Sa sœur Clare, divorcée, deux enfants à charge, reine du système D qui n’a jamais quitté son village. Mais le destin a décidé de les rassembler …
Quand elle perd son emploi, Polly se voit contrainte, à son grand désespoir, de s’installer à la campagne, chez Clare. Elles qui n’ont pas vécu ensemble depuis des lustres et qui se parlent à peine, les voilà obligées de cohabiter !

Si les débuts sont bien difficiles, un projet va les réunir : la fabrication de produits bio pour le bain, une idée de Claire qui amuse beaucoup Polly. Et si les sœurs avaient plus en commun qu’elles ne le pensaient ? « 

Polly est une pure citadine, femme active à la City, propriétaire d’un magnifique appartement avec vue sur la Tamise (mais dont elle ne profite pas). Elle a des revenus plus que confortables et en profite allègrement. Mais le jour où, alors que rien ne le laissait présager, elle se fait licencier, tout s’écroule. Car en ces temps de crise, malgré un CV en béton, elle ne retrouve pas d’emploi. Et comme elle n’a aucune économie, elle se doit de mettre en vente son bel appartement dont les traites courent toujours.

Clare, elle, vit encore de le village dans lequel elle a grandi. Elle est divorcée, élève seule ses deux enfants et économise sur tout pour joindre les deux bouts. C’est comme ça qu’elle a commencé à faire ses propres produits de beauté … qui ont plu à ses amies qui lui en achètent. Mais elle ne devinait pas où cela la mènerait.

En attendant, elle doit composer avec sa sœur qui revient vivre pour l’été chez ses parents et qui bouleverse leur quotidien. Au point que Clare propose à sa sœur, pour soulager ses parents, de l’accueillir chez elle, bien qu’elle n’en est ni l’envie, ni spécialement la place. Mais ce qui aurait pu tourner au pugilat va prendre une tournure plutôt inattendue …

Selon les chapitres, on suit l’histoire du point de vue de Polly ou le point de vue de Clare. Vous qui commencez à me connaître, vous savez que ce n’est pas pour me déplaire. Cependant, j’ai trouvé, surtout au début, que l’écriture manquait de peps, sensation qui s’est atténuée au fil de la lecture. J’ai aussi trouvé que les problèmes se solutionnaient un peu trop facilement (mais après tout, pourquoi faudrait-il toujours que les choses soient compliquées). Peut-être en fait parce que j’aurais aimé que l’histoire dure plus longtemps …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :