Ecolo attitude #5

Niveau gestes écolos dans la maison et ailleurs :

  • Je suis du genre minimaliste : je ne vois pas l’intérêt de m’encombrer de plusieurs objets quand un seul peut tout faire aussi bien.

J’ai laissé tomber le baladeur mp3 pour mon téléphone quand j’en ai eu un équipé de la fonction musique. Baladeur mp3 que j’ai revendu et qui a fait un autre heureux. Seule exception : l’appareil photo. Bien qu’ayant un téléphone à la pointe (faut que je vous le présente d’ailleurs, je l’ai depuis fon août et je ne vous en ai toujours rien dit), j’ai l’impression de faire de meilleures photos avec mon petit numérique.

J’ai viré les pierrade, crêpière électrique et autre barbecue qui encombre les placards et donc on ne se sert qu’une ou deux fois par an. La poêle grill et la bonne crêpière des familles, c’est d’autant mieux et ça dure plus longtemps (et en plus, c’est meilleur). A la longue, c’est donc moins de déchets (et surtout, pas de déchets électriques).

Moi, Bibi La Geek, qui ai eu la chance de gagner une tablette iPad mini, alors que ça faisait bien deux ans que je bavais sur celle de ma marque fétiche, n’ayant pas trouvé d’intérêt à l’utiliser car pouvant tout faire avec mon PC ou mon Smartphone, au grand étonnement de certains, je l’ai revendue ! Pourquoi conserver quelque chose dont on ne se sert pas et qui finira à un moment ou un autre en déchet. Et soyons honnête, en plus d’avoir fait une heureuse, j’ai gagné de l’argent. Tout bénéf’.

D’ailleurs, je ne jette que rarement, je donne beaucoup (même mes vêtements usés, je les donne à part à Emmaüs car ils en font de l’isolant), je vends un peu. Par exemple, mon ancien smartphone est maintenant entre les mains de ma mère (pourquoi le mettre au recyclage alors qu’il fonctionne encore très bien ?). Je ne jette vraiment que ce qui est trop vétuste, en prenant soin de faire le tri (même si ça me fait suer de devoir garder dans un coin pour attendre que ça vaille le coup d’aller à la déchetterie quand il s’agit d’objets que je ne peux pas mettre dans les poubelles classiques).

Et là, je vais aller faire réparer mon nettoyeur-vapeur, je suis sûre qu’entre la pièce et la main-d’œuvre, je vais en avoir pour aussi cher que si je le rachetais neuf ! Mais bon, il fonctionne encore bien, c’est juste les crans du bouchon de sécurité qui doivent être cassé, le reste fonctionne encore très bien.

  • Je me déplace beaucoup à pieds ou en transport en commun.

Ben oui, j’habite une ville dans une grande agglomération, j’ai les bus, les trams, mon quartier est très bien desservi pour me rendre au centre-ville, alors pourquoi y aller en voiture ?

Par contre, quand le trajet en transport en commun allonge trop mon temps de trajet, là, je prends la voiture (quand en 20 minutes je peux faire un trajet qui dure 50 minutes à une heure en bus ou tram, y’a pas photo). Ou alors si je suis chargée comme un mulet : la santé de mon dos, c’est important aussi.

Dans ma ville de banlieue, j’ai pris l’habitude de me déplacer beaucoup à pieds pour une raison bête à la base : c’est galère pour trouver une place pour se garer. Donc, quand ma voiture a la chance d’être sur une place de parking, je ne m’amuse pas à la déplacer pour 1 ou 2 kilomètres. Et maintenant que j’ai pris cette habitude, ça me paraît inconcevable de la prendre quand je peux faire la distance à pied. Donc, quand je n’ai que deux bricoles à acheter au supermarché (entre 1 km et 1 km et demi de distance), je prends mes pieds, idem pour aller à la piscine qui est à un quart d’heure / 20 minutes de marche (en marchant bien). Idem pour aller chez le médecin (sauf si vraiment pas bien et que je me sens mieux à conduire qu’à marcher), à la pharmacie, à la papeterie discount … Bref, tout ce qui peut se faire à pieds, je le fais à pieds. Je fais une exception pour le boucher : je mets bien 30 mn de marche pour rentrer chez moi, je trouve de délai de rupture de chaîne du froid trop long pour de la viande ; du coup, quand j’y vais, ce n’est pas juste pour deux escalopes, mais pour 5 à 10 kg de viande (vive le congélateur !).

Et je le fais vraiment par conviction et non par économie car j’aime trop conduire et je n’ai jamais regardé à la dépense de carburant. Je préfère me priver de fringues si besoin.

  • Je numérise beaucoup.

Tout ce qui peut être numérique n’est pas imprimé.

J’imprime le strict minimum (ce qui est encore beaucoup quand on est prof des écoles …).

Lorsque j’emprunte des livres au CRDP pour le boulot, au lieu de me ruer sur la photocopieuse de l’école, je me jette sur mon scanner. Alors oui, c’est plus long, mais quel intérêt de mettre sur papier ce qui peut rester sur disque dur ? Faut juste penser à sauvegarder …

Ça rejoint mon côté minimaliste : pourquoi s’encombrer quand on peut faire autrement ?

Et quand je dois avoir recours au papier, je prends des feuilles et des cahiers Clairefontaine car certifié PEFC et en plus c’est Français. Tiens, ça nous fait la transition avec le point suivant, justement.

  • J’achète du « Fabriqué en France » et du bio dès que je peux.

Comme dit plus haut, acheter Français est pour moi le gage d’un certain contrôle environnemental et un engagement pour la sauvegarde d’un savoir et d’emplois hexagonaux. Et puis, on limite le transport et sa pollution.

J’achète des chaussettes Olympia car fabriquées en France.

Pour mes lunettes, je me tourne en priorité vers les lunettes de la marques Exalto car elles sont fabriquées dans le Jura. J’ai cru comprendre sur le site du groupe qu’il en va de même pour les lunettes Oxibis.

Je me suis acheté des tee-shirts en coton bio sur La Redoute (quand ils étaient en promo) et je vais essayer de continuer dans cette voie pour certains basiques. L’autre voie étant d’acheter des basiques de bonne qualité et qui durent donc plus longtemps.


2 responses to “Ecolo attitude #5

  • ladylaeti

    Ah..; j’ai des leçons à prendre là… sur le coup je suis mauvaise élève…
    J’utilise énormément ma voiture… bien trop d’ailleurs… surtout qu’en marchant bien, je suis à 10 min d’un supermarché et 15 du centre ville…
    Par contre pour le boulot, je suis obligée… 25 kms en moyenne à pieds ça le fait pas!!!
    Pour les fournitures etc… j’ai aussi des progrès à faire…. j’y pense… (et puis j’oublis…:) )
    Non sérieusement il faut que je m’y mette… petit à petit… et je pense comme toi, du bio ou alors de la très bonne qualité.. que ça tienne plus que deux lavages quoi!!!

    • thecoffeetimesabine

      Pour moins utiliser ta voiture, quand tu peux tout faire à pied : regarde comme il est agréable de marcher quand il fait soleil. Et au moins tu marches utile. Même en plein hiver, quand il fait beau (ou alors qu’il y a 10-20 cm de neige ! – je suis une grande gamine – ), c’est super agréable. Et puis, entre le moment d’aller rejoindre ma voiture (qui souvent, n’est pas garée proche de chez moi) et quand je reviens le fait de faire 3 fois le tour du quartier pour me garer, j’ai aussi vite fait à pied.

      Quant aux vêtements, je pense qu’on finit par être gagnant financièrement en investissant dans la qualité. A moins d’être une dingue de mode qui change toute sa garde-robe ; mais même nos blogueuses-modeuses ont des basiques qui durent plusieurs saisons …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :