Rideau ! – Ludovic Zékian

Rideau - Ludovic Zékian » Enfant, je suis le fils du magasin vert …

Combien de fois cette fichue expression a résonné ! Elle émane de mes professeurs comme des parents de mes camarades de classe. Je souris et je prends bien garde de maintenir mes lèvres closes, de n’en laisser échapper aucun son.

Ne pas répondre.

Surtout ne pas répondre.

Originaire de province, issu « de la race des fils de commerçants. De petits commerçants », le narrateur est confronté à son passé lorsque la maison de la presse-librairie familiale dans laquelle il a grandi va fermer. Cet événement, qui lui paraît tout d’abord dans l’ordre des choses, le conduit à accompagner sa mère, prose au piège de bouleversements aussi brusques qu’inéluctables. Peut-il l’aider quand les commerces de proximité et les libraires sont chassés des centres-villes ? Qui remplacera les discussions avec les habitués du petit matin, les coups de cœur et les vitrines ? Le rideau métallique va tomber. Entre silences et non-dits, entre délicatesse et questionnement, Rideau !, hommage à la librairie traditionnelle et à tous ceux qui la défendent, témoigne de ces vies que l’on affirme minuscules et des liens sociaux quotidiens qui se tissent dans les rayons.

 

Né à Bourgoin-Jallieu, Ludovic Zékian a grandi au milieu des livres de la maison  de la presse-librairie familiale. Il vit à Paris. « 

Je suis bien embarrassée pour vous faire un résumé de ce livre tant il n’est pas linéaire.

On y découvre comment, quand on a grandi dans une boutique, il est difficile de s’en défaire, alors même qu’on suit un parcours complètement différent. Et quand le rideau tombe …

Hommage aux petits commerçants, commerces de proximité qui doivent se battre pour survivre face aux géants.


4 responses to “Rideau ! – Ludovic Zékian

  • audrey

    Bon tu ne l’as pas vendu ce livre !!🙂 Merci pour l’info du coup !

    • thecoffeetimesabine

      Ce livre ne m’a pas déplu. Mais le mot qui me vient à l’esprit pour en parler, c’est « diffus ».
      Il fait partie de ces livres pour lesquels je suis incapable de parler de l’histoire sans paraphraser le résumé de la quatrième de couverture …

  • aurélie

    j’ai lu ce livre cet été, j’avais lu de bons artciles, moi j’ai beaucoup aimé : je trouve que le portrait de la mère st très fort et tout en pudeur, c’est une très belle relation mère fils ave cun thème en plein dans l’actualité, et je trouve le style très serré qui accompagne bien l’ambiance.
    Par contre la quatrième de couverture m’a fait hésité à l’acheter parce qu’elle ne donne pas envie et le bouquin est bien mieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :