Zéro Déchet – Béa Johnson

Zéro Déchet - Béa Johnson » Béa Johnson est une Française installée aux Etats-Unis avec son mari Scott et leurs deux jeunes garçons. Elle s’est lancée dans une étonnante aventure : simplifier sa vie en réduisant ses déchets. Aujourd’hui, la famille Johnson n’en produit plus qu’un litre par an !

Son expérience a passionné les Américains. Dans ce livre témoignage, Béa nous dévoile des centaines d’astuces et de conseils pratiques pour adopter un mode de vie durable. Même les plus pressés d’entre nous peuvent mettre en pratique ses idées : fabriquer son dentifrice maison, emballer le casse-croûte de ses enfants sans plastique, éviter que les pubs intempestives n’envahissent la boîte aux lettres ou encore savoir profiter des fêtes de fin d »année sans surconsommation.

Dans un style alerte et pertinent, Zéro Déchet montre que l’on peut changer sa vie et faire évoluer la société en adoptant au quotidien des alternatives simples. Avec Béa Johnson, vous apprendrez à faire des économies considérables, gagner du temps et assurer un avenir durable à votre famille – et à la planète ! « 

Vous imaginez bien que, découvrant ce livre parmi les nouveautés de la Bibliothèque, je ne pouvais pas passer à côté sans le prendre ! Moi et mon côté écolo, ça me parle forcément. Bon, je sais, ce n’est pas une vraie nouveauté, beaucoup en ont déjà parlé sur la blogosphère, mais il vient d’arriver sur le rayonnage (je vais à la Bibliothèque tous les jours en ce moment, vive les vacances).

Béa Johnson nous présente son expérience et comment elle est passée du consumérisme démesuré américain (elle vit en Californie) à une vie épurée. Elle a commencé par la simplification (certes, c’est un art que je pratique naturellement, mais elle va encore plus loin que moi !), pour en arriver au « Zéro déchet ». Elle nous explique comment elle a eu le déclic, que tout ne s’est pas fait en un jour, qu’elle a été à l’extrême au risque de se perdre.

Autant certaines choses m’ont convaincue, les pratiquant moi-même ou y aspirant, autant d’autres m’ont paru très extrêmes (mais ça a du sens dans sa démarche). Non, je ne suis pas prête à faire mes cosmétiques ou mon dentifrice moi-même pour me passer d’emballages. Par contre, même si je ne suis pas prête à investir de l’argent en frais de port, j’aime beaucoup l’idée de renvoyer les emballages superflus au fabricant pour qu’il les traite lui-même quand je les trouve inutile (je pense justement, quand j’achète mon mascara à l’emballage plastique qui l’enferme pour qu’il soit suspendu dans les rayons des supermarchés : il serait en vrac – au sens premier du terme – dans un bac qui présenterait le produit, ce serait très bien : adieu plastiques et cartons inutiles). Et même si elle s’en défend, je ne vois pas comment, avec mon travail, je peux tout faire maison.

Je ne me vois pas encore, non plus, me pointer au supermarché avec mon bocal pour le faire remplir de viande ou de fromage. Mais d’un autre côté, quand on sait que l’encre des cartons de pâtes traverse et entre en contact avec les aliments … Il faudrait, je pense, pour entamer ce genre de démarche, que je prenne l’habitude d’aller faire mes courses au Marché Bio (mais pas sûre que mes finances suivent ….).

Bref, j’ai trouvé le partage de cette expérience très intéressant, mais à côté de ça, étant déjà dans une démarche écologiste-consomm’acteur, ce livre ne m’apporte pas beaucoup d’aide. Mais pour quelqu’un qui voudrait se lancer, sans pour autant savoir par ou commencer (ou comment commencer), ça peut donner des idées. Car je n’ai à aucun moment ressenti un ton culpabilisant : c’est vraiment son expérience et des trucs et astuces sur « comment faire » si on veut vivre l’expérience « Zéro déchet ».

 

 

 


10 responses to “Zéro Déchet – Béa Johnson

  • ladylaeti

    Et bien! Je viens de le terminer aussi, à la différence que je l’ai acheté et non emprunté, ma bibliothèque n’a pas l’air aussi fournie sur ce sujet que la tienne… bref… Et j’en tire exactement les mêmes retours que toi… de bonnes idées, une démarche louable, aucun ton méprisant ni alarmiste (c’est bien la première écolo qui dit clairement manger de la viande et des produits laitiers!) (c’est bête mais je commençais sérieusement à croire qu’être écolo c’était bannir tout ça de son alimentation..)
    Pour ce qui est de faire ses courses bio, je vais régulièrement à ma biocoop, y a des produits qui ne coûtent pas bien plus chers qu’en grande surface… d’autres.. ça vaut pas le coup…
    Je pense que pour faire bien, faut acheter local quand on peut, tant pis si c’est pas bio, y a déjà moins de carburant dépensé.. et puis bio quand on peu, et de la bonne qualité en grande surface.. (je lis d’autres bouquins là dessus justement, je ferai un comm là dessus en revenant de mes vacances ( et quand j’aurai fini de les lire!)
    Et comme toi, je ne pense pas pouvoir TOUT faire maison.. et j’avoue ne pas en avoir envie non plus…
    Bonnes vacances à toi!! encore un petit mois!!🙂
    Bisous

    • Sabine

      J’ai tout de suite pensé à toi quand j’ai lu ce livre !
      Tout comme toi, je préfère du local à du bio qui vient de plusieurs milliers de kilomètres (pour ce qu’on peut produire en France, bien entendu).
      Hâte de lire ton article sur tes lectures.
      Bonnes vacances à toi aussi !

  • Raphaëlle

    J’avais vu un reportage sur elle:
    à 7mn environ: http://www.france2.fr/emissions/complement-d-enquete/les-reportages/la-vie-sans-dechets_124118
    Intéressant tout ça mais pas reproduisible à chaque fois!!! Le coup de n’avoir qu’un seul soutif, c’est un eu extrème!!! ah ah! L’intention est qd même louable! Elle a aussi un blog.

    bonnes lectures!!!!

    (PS: Ca s’est arrangé avec le voisinage????)

    • Sabine

      Faudra que je regarde ce reportage.
      Un seul soutien-gorge ! Alors que mon but à moi, c’est de finir par en avoir un par jour … Gloups

      (Et pour répondre à ton PS : oui, ça va mieux pour l’instant, mais ça va, ça vient.)

  • Laurence (Lolotte)

    Même si on n’en pratique d’une infime partie, c’est toujours bon à prendre ! J’ai regardé hier soir un reportage sur San Fransico où tous les déchets sont recyclés et on pourrait tous s’en inspirer ! Perso, je ne prends jamais les sacs, je ramène ceux de mon fromager et de mon boulanger, je bannis les petits conditionnements et je recycle tout ce que je peux … c’est un bon début, non ?

    • Sabine

      Oh que oui, si chacun n’applique ne serait-ce qu’un des conseils qu’elle prodigue, c’est la planète qui y gagne ! Donc oui, c’est bon à prendre. D’ailleurs, y’a des choses bêtes qui seraient faisables par toutes nos municipalités, toutes nos écoles, tous nos commerces, pour économiser les ressources …
      Je disais juste que je ne me vois pas aller dans l’extrême comme elle.
      Mais n’empêche que son livre m’a fait réfléchir sur une ou deux habitudes que j’ai (genre limiter l’utilisation du micro-ondes). Sans compter son rapport à la simplification qui me plaît beaucoup (même si je dois avouer que là, je suis battue ! :-D).

  • Nouce

    Depuis le temps que j’entends parler de ce livre, il faudrait que je me lance…
    Par rapport à ce que tu dis sur les supermarchés (arriver avec son bocal), j’avais vu un reportage sur 2 jeunes allemandes qui ont créé un petit supermarché « zéro emballage » (voici un article, si ça t’intéresse: http://docteurbonnebouffe.com/supermarche-sans-packaging-036/ ). Quand tout est présenté de manière à pouvoir remplir ses propres contenants, ça doit quand même être plus simple que d’affronter l’étonnement et les regards dans les supermarchés « classiques »!

  • miss Zen

    Tiens, je vais essayer de le trouver ou de l.emprunter…..intéressant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :