C’est Elle ! – Danny Wallace

C'est Elle ! - Danny Wallace » Un soir, alors qu’il erre comme une âme en peine dans Charlotte Street, Jason Priestley, trentenaire londonien, a le coup de foudre. C’est elle ! Malheureusement, la jeune femme vient de s’engouffrer dans un taxi. Il est trop tard pour la rattraper … ou peut-être pas : l’inconnue a laissé derrière elle un appareil photo jetable ! Un chance inespérée pour Jason, qui va tout faire pour retrouver celle qui pourrait être la femme de sa vie … « 

Jason Priestley mène une vie un peu minable : suite à sa séparation d’avec Sarah, il s’est installé avec son ami d’université Dev, au-dessus du magasin de jeux vidéo anciens de ce dernier. Après avoir quitté son boulot de prof de lycée en banlieue défavorisée qu’il exerçait sans passion pour un petit boulot de pigiste free-lance dans un journal londonien gratuit.

Mais un soir, alors qu’il errait comme une âme en peine, un événement va changer le cours de son existence : cette jeune fille encombrée de paquets qu’il aide à entrer dans son taxi (alors que tout bon Londonien serait normalement passé à côté d’elle sans rien faire), le regard de cette jeune, ça va le bouleverser. Et l’espoir renaît. Mais comment la retrouver ?

Son seul indice : cet appareil photo jetable qui est resté dans sa main …

Le déclencheur : Dev, qui fait développer les photos, contre l’avis de Jason.

Et la chasse aux indices est lancée … qui va les emmener dans de folles aventures.

Le chapitre introductif a failli me faire refermer ce livre directement. Je ne voyais pas le lien avec l’histoire qui m’était promise. Et puis, j’ai persévéré malgré, et j’ai bien fait. L’histoire est sympa, et pour une fois, on n’a pas le récit de la vie d’une fille de Londres mais une histoire masculine : ça change, ça fait du bien.

J’ai trouvé le ton de ce roman plus « bloguesque » que littéraire, mais on s’y fait au fur et à mesure de la lecture. Certains passages traînent en longueur, on se demande parfois ce qu’ils font là (mais bien souvent, on le comprend plus loin). Le dénouement est un peu expéditif à mon goût, mais d’un autre côté, à bien y regarder, ce n’est pas lui qui est important, mais la quête pour y parvenir ; l’épilogue nous permet juste d’avoir la réponse à cette question qui, si elle était restée sans réponse, nous aurait sûrement laissés sur notre fin (j’adore faire ce jeu de mot).

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :