Télégramme #27 novembre 2014#

  • J’ai beau travailler un jour sur deux à côté de chez moi, je n’ai même plus le temps d’aller faire du sport, tellement je rentre tard de l’école (encore 19h ce soir). STOP
  • Il semble bien que j’arrive au bout d’un gros dossier que j’ai déjà évoqué ici. Un dossier très chronophage, mais dont le résultat vaut le coup. STOP
  • Je crois que ma décision a eu, semble-t-il, des effets collatéraux que je n’imaginais (reste à demander à mon médecin si c’est bien ça qui a provoqué une fatigue intense que je ne ressens plus depuis quelques jours, une fois la première boucle bouclée). STOP
  • Je suis montée au créneau avec certains de mes voisins : marre de subir les incivilités et les hurlements des gamins depuis que la municipalité a eu la bonne idée d’installer une aire de jeux à moins de 6 mètres de nos fenêtres et balcons. Et quand on bosse dans une école, chez soi, le bruit des gosses qui braillent, ben on ne le supporte plus. Et tout le reste. Là encore, c’est un dossier très gourmand en temps, entre les discussions entre co-propriétaires, les courriers à rédiger et autres. STOP
  • Je suis tellement démotivée pour un de mes niveaux que je ne prépare plus de cahier-journal. Je sais ce que je veux que mes élèves travaillent, je suis mes progressions, point. Quant à l’autre niveau, je suis parfois « frustrée » : j’ai plein d’idées de projets, de thèmes, mais difficile de les mettre sur place quand on y est un jour sur deux. STOP
  • Maintenant, j’ai intérêt à me bouger pour réaliser mon autre grand projet (qui porte le nom de Master 2). STOP
  • Quant au Café Littéraire, il est toujours aussi morne, et toujours pour les mêmes raisons. J’ai encore arrêté la lecture d’un livre au bout d’une cinquantaine de pages. Rien ne me tente dans ma bibliothèque personnelle, mais je m’interdis d’aller à la Bibliothèque emprunter des livres, de façon à désencombrer mon meuble. STOP
  • Très frustrée de ne rien pouvoir m’offrir depuis des lustres alors que plusieurs paires de Kickers me font de l’œil. (D’un autre côté, comme j’ai regrossi et que je fais moins de sport, je me sens moins bien dans ma peau et prends moins la peine de m’habiller, donc elles attendraient que je perde du poids dans mon placard ; mais ça pourrait être une bonne motivation … :-p) STOP
  • A plus tout le monde ! Pour des articles plus consistants j’espère. STOP

 


4 responses to “Télégramme #27 novembre 2014#

  • ladylaeti

    si cela peut te rassurer, (ou pas) c’est la course ici aussi.. je désespère de trouver un jour un temps régulier pour faire du sport, même 30 min… j’essai mais ça ne tient jamais… parce que çi parce que ça… bref…
    Je te comprends et te soutien… mais malheureusement, je n’ai guère de conseils ni d’astuces à te donner… étant moi même en quête d’un remède miracle pour m’organiser plus sereinement…
    De gros bisous et plein de courage!!

  • Miss Zen

    C’est effectivement très pénible ces periodes ou tout s’accumule et se superpose, tout semble prioritaire….. Dans ces cas la, j’essaye de m’accorder 1 heure de calme (pas chez moi sinon je trouve tjrs qq chose à faire) et j’essaye de décider ce qui compte vraiment fort pour moi. Apres j’essaye de faire passer tout ça en premier ! Mais bon en attendant, essaye de te ménager des mini pauses juste pour faire le vide et souffler un peu

    • Sabine

      Pas évident de s’octroyer des pauses quand on travaille aussi chez soi. La séparation travail/vie perso n’est pas toujours limpide, surtout quand on se sent débordée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :