Saturation

Il arrive un stade où l’information vire à la désinformation.

Je n’aime pas les charognards. Je n’aime pas les médias qui, au prétexte de nous informer, surfent sur la vague de nos peurs et font enfler la psychose.

Je n’en peux plus d’entendre parler du sujet, d’entendre des gens faire des suppositions qui finissent par se transformer en affirmation dans l’esprit des gens.

Jeudi soir et vendredi soir, j’ai zappé à l’heure du journal. Ce matin, je n’ai même pas allumé la radio. A midi et ce soir, j’ai changé de chaîne, pour en mettre une qui n’a pas de JT. Et il en sera de même demain. Pour l’instant, je me contente de la presse écrite, c’est largement suffisant pour se tenir informé, sans avoir à subir la bagarre au sensationnel, à la dernière révélation pour obtenir de l’audimat.

Oui à l’information, non à la surenchère.

Et demain, je reviens avec un billet plus léger, que la vie reprenne.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :