Chroniques de San Francisco – Armistead Maupin


 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai commencé les vacances par la lecture de deux pavés de presque 900 pages (respectivement 890 et 870 pages). Ces deux tomes sont les recueils des six épisodes de cette série.

Le centre névralgique : 28, Barbary Lane. Une petite maison divisée en appartements, loués par un drôle de numéro, Mme Madrigal. Il y a Mary Ann, Mona, Michael, Brian, et tous les autres qui seront de passage plus ou moins longtemps. Dans le San Francisco des années 70 pour le premier tome et les années 80 pour le deuxième tome ; sur fond d’univers « pédé »* et « goudou »*, libération des mœurs oblige.
Même si les histoires de cœur – ou de sexe – des personnages tiennent une place prépondérante dans l’histoire, le récit se révèle être vraiment des chroniques de vie.

J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, la multitude des personnages m’empêchant de comprendre où menait la lecture. Et puis, de manière assez spiralaire, on retrouve les protagonistes, dont les chemins se croisent parfois. On s’y attache, on veut connaître la suite de leurs aventures dans leur bonne ville de San Francisco, ville avant-gardiste par excellence, berceau des nouvelles expériences. (ou nouveautés expérimentales).

Et puis, on ne veut plus les quitter.
Même si certaines de leurs péripéties paraissent ahurissantes (voire invraisemblables), on a l’impression d’être avec eux ; on ne les lâche pas, on reste à leurs côtés. Une véritable aventure humaine.

* Ces termes sont ceux employés dans ces romans, c’est pourquoi je me permets de les reprendre tel quel, sans aucun regard péjoratif.

Et en cherchant les premières de couverture sur Internet, j’ai vu qu’il y avait 3 nouveaux épisodes ! Je finis les 3 livres que j’ai encore à lire et je me jette dessus à la Bibliothèque !

Publicités

2 responses to “Chroniques de San Francisco – Armistead Maupin

  • Paristempslibre

    Oh merci pour ton article!!!! Tu me donnes trop envie de me replonger dedans. Je crois en avoir lu… mais JamAis DE manière suivie comme toi.
    Il faut Que je retourne à ces chroniques.
    Bise et bon mois d’août.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :