La famille Middlestein – Jami Attenberg

 » Bienvenue chez les Middlestein, une famille au bord de la crise de nerfs depuis que Edie, la mère, risque d’y passer si elle ne prend pas au sérieux ses problèmes d’obésité. Cerise sur le gâteau, le père la quitte pour découvrir à soixante ans les affres du speed dating.
Une trahison impardonnable pour leur célibataire invétérée de fille, un rebondissement que voudrait bien oublier le fils en fumant son joint quotidien, si sa femme ne s’était pas mis en tête de sauer Edie à grand renfort de Pilates et de Weight Watchers, quand elle n’oblige pas leurs jumeaux à répéter leur chorégraphie hip-hop pour leur bar-mitsvah.
Une question taraude toutefois les Middlestein : et s’ils étaient tous un peu responsables du sort d’Edie ?

Best-seller du New York Times, dans la lignée de Jonathan Franzén, un livre universel sur le mariage, la filiation et l’obsession de notre société pour la nourriture, porté par un humour aussi cinglant que désopilant et une humanité débordante. « 

Je trouve cette quatrième de couverture très trompeuse : où sont leurs interrogations sur leurs responsabilités dans le sort d’Edie ? Un étalement d’états d’âme tout au plus.
Quant à l’humour : je le cherche toujours.

Je me suis ennuyée tout au long de cette lecture, prête à l’abandonner plus d’une fois, n’y prenant aucun plaisir.
J’ai trouvé le récit plat, poussif, sa lecture lourde.
L’alternance entre les chapitres ancrés dans le passé (sans qu’on sache précisément quand) et les chapitres au présent, les uns et les autres étant très souvent parcourus par du conditionnel qui introduit des événements du futur, rend le récit brouillon.
Je me suis perdue dans des descriptions longues et fastidieuses (et pourtant, j’adore Zola et me perdre dans ses descriptions très détaillées). Que j’ai vite abandonnées pour une lecture en diagonale tellement j’en étais lasse …

Je ne vous dirai pas de ne pas le lire, je ne me permettrai pas, je pense que c’est un style particulier auquel il faut adhérer. Je vous laisserai vous faire votre propre opinion, mais pour moi, c’est une grosse déception, un ennui total. Il y a longtemps que je n’ai pas dû me forcer comme ça pour lire un livre, je me suis forcée pour me dépêcher de m’en débarrasser !

Publicités

2 responses to “La famille Middlestein – Jami Attenberg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :