Télégramme déconnecté #13 décembre 2017#

Un mois que je ne suis pas venue, que je ne lis plus les blogs, que je vis déconnectée.

J’avoue être un peu à la ramasse sans PC. A l’heure actuelle, j’ai l’ancien de ChériBibi, qu’il m’a formaté, configuré pour pouvoir travailler. Mais son usage est limité : hors de question de regarder des vidéos (au risque de le faire surchauffer), il faut limiter le nombre de pages Internet et de logiciels ouverts en même temps … Et puis surtout : je suis cantonnée au bureau pour y aller, moi qui avais l’habitude que mon ordi me suive partout (dans la cuisine quand je cuisinais, dans le lit le soir, sur le balcon quand je voulais prendre l’air …). Déjà, le format n’est pas pratique (à 17 pouces, on n’est plus dans le portable, mais le transportable), et puis, ChériBibi m’a bien dit de ne pas le balader … surtout qu’à chaque démarrage, j’ai droit à un message de panne imminente !!!!! Sans compter qu’il doit en permanence être sur une tablette rafraîchissante (et je vous garantis que si j’oublie de l’allumer, au bout de 5 minutes, même si je n’ai que Word d’ouvert, la ventilation se met en branle et le PC devient brûlant).

Du coup, je me retrouve coincée : soit je fais des gâteaux (et avec la période de Noël, je passe mon temps en faire), soit je suis sur l’ordi, mais je ne peux plus faire les deux en même temps. Idem le soir quand ChériBibi râle qu’il veut que je vienne me coucher : je ne peux plus surfer tranquille devant la télé.

Moralité : il y a des jours où je n’allume plus l’ordi. Je ne peux pas surfer depuis le téléphone car je l’utilise pour regarder des vidéos (mais il va falloir que j’arrête car je suis en train de flinguer la batterie à vitesse grand V).

Conclusion : je suis en panne d’ordi, en panne de lecture (un livre entamé depuis un mois et demi toujours pas fini … et rien qui ne trouve grâce à mes yeux), en panne d’envie en fait … Je ne compte plus les choses que je dois faire mais que je ne parviens pas à faire. On n’est plus dans la procrastination, on est plus dans la dépression (la faute à la couleur de mon compte en banque : je voulais offrir des vacances à ma mère, résultat c’est elle qui les paye encore une fois ; et je ne pourrais pas faire de cadeaux de Noël, les boules – c’est le cas de le dire, tiens -). Et pour arranger les choses, j’ai du mal à trouver la motivation pour le sport. Juste envie de rester enfermée chez moi.

 

Publicités

4 responses to “Télégramme déconnecté #13 décembre 2017#

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :