Le secret du mari – Liane Moriarty

Déroutant, dérangeant. Voilà quels sont les adjectifs qui me sont venus régulièrement pendant ma lecture jusqu’au moment où mes mains ont refermé ce livre. Un sentiment de malaise assez prégnant m’a envahie.
Et mon impression sur ce roman en est du coup assez floue. L’histoire est très particulière.

Un lourd secret niché caché dans une lettre. Une lettre qui n’aurait jamais dû tomber entre les mains de Cecilia. Une lettre à n’ouvrir qu’après la mort de son mari. Mais que lui cache-t-il qu’il ne veut pas qu’elle découvre tant qu’il est vivant ? Pourquoi ? 
Et comment tenir sa promesse de ne pas ouvrir cet enveloppe qui doit renfermer un terrible secret pour que John-Paul semble paniqué qu’elle est découvert son existence ? 
En parallèle on découvre Rachel, veuve, qui voit son petit-fils, sa seule raison de vivre, s’envoler pour New-York à cause de sa bru. Et Tess, qui travaille avec son mari Will et sa cousine « siamoise », maman d’un petit Liam, qui n’imagine pas un seul instant la nouvelle qu’ils vont lui annoncer. 
Et de voir chacun de ces personnages avec leurs tourments. 

J’ai trouvé la mise en place des personnages et de l’histoire trop longue, pour au final ne pas voir, ne pas comprendre où cela allait bien pouvoir mener.
(Attention spoiler 🙂 La révélation du contenu de la lettre arrive trop vite, trop tôt dans l’histoire. Du coup, on continue la lecture non pas pour découvrir le lourd secret du mari, mais plutôt pour savoir ce qui va découler de cette révélation. J’ai eu l’impression de naviguer à l’aveugle, ne sachant pas du coup, où cette lecture allait me mener. Et le retour de bâton est presque trop logique, trop manichéen.
Et tout cela en une semaine seulement. La Semaine Sainte quitte à faire (très stéréotypé je trouve, ça me laisse septique).

Cette lecture me laisse un goût amer. Déprimante.
Pourtant la quatrième de couverture est alléchante, prometteuse. Les critiques lues à droite et gauche plutôt élogieuses ; c’est ce qui m’a fait l’emprunter. Et pourtant, j’ai poursuivi la lecture au-delà du lundi (dont j’ai déjà eu du mal à venir à bout) uniquement pour savoir ce qu’il allait advenir de chacun, mais sans plaisir particulier.
Le seul personnage pour lequel j’ai ressenti de l’empathie est peu développé, laissé de côté. Je ne me suis pas attachée aux autres. Je suis restée extérieure à l’histoire, je n’ai pas adhéré du tout.

Publicités

2 responses to “Le secret du mari – Liane Moriarty

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :