Archives de Catégorie: Bande Dessinée

La Bicyclette Rouge – Kim Dong Hwa

la-bicyclette-rouge-kim-dong-hwa

 

Je vous présente aujourd’hui une bande-dessinée coréenne. Je ne l’aurais sûrement pas approchée si une amie ne me l’avait pas prêtée.

C’est une ode à la contemplation. Ce facteur à la bicyclette rouge prend le temps d’observer la nature, la vie des villages qu’il traverse  et leurs paysans qui vivent au rythme des saisons.

C’est une bande-dessinée qui mérite de se lire en pleine zénitude pour être apprécié à sa juste valeur (croyez-moi : étant plutôt en mode speed run, je sais de quoi je parle : la lenteur de ces petites nouvelles m’a pesée plus qu’elle ne m’a apportée).

Une lecture toute destinée à Miss Zen et Célestine ! 😉


Emma – Kaoru Mori

emma-1-kaoru-mori

Cela faisait un moment que je voulais m’essayer au manga. Je pensais me lancer avec Quartier lointain, dont j’avais lu une bonne critique chez George.

Et puis, une amie m’a prêté les premiers volumes d’Emma.

Et là, je suis immédiatement tombée sous le charme de cette histoire. J’ai lu les deux premiers volumes d’une traite, et pareil quand j’ai eu les trois suivants en main !

emma-2-3-4-5-kaoru-mori

Le côté noir et blanc est passé totalement inaperçu. Les dessins sont tellement magnifiques … L’histoire très agréable.

La situation de départ est assez classique : une jeune fille, femme de chambre  instruite grâce à la personne qui l’a employée alors qu’elle était qu’une enfant,  qui tombe amoureuse d’un jeune homme de bonne famille et réciproquement. Mais dans cette Angleterre victorienne, les sentiments ont peu de place face aux intérêts que représentent les unions.

Dès que l’on commence la lecture de cette histoire, on est totalement happées par l’intrigue.

Si comme moi, vous voulez avoir un premier contact avec l’univers des mangas, je vous engage vivement à commencer par celui-ci !

 


Le silence de Lounès – Place et Baru

Le silence de Lounès - Place et Baru » « Putain, Gianni, tu te rends pas compte que ton père, lui, il a aidé le F.L.N., et le mien il a rien fait. Tout son pays se battaint, et lui, il a pas remué le petit doigt. »

Une poignante histoire de filiation, pleine de non-dits, de fureurs rentrées, de violence et d’espoirs déçus. « 

Effectivement, l’histoire de cette BD peut être poignante. Les graphismes sont agréables tout en laissant transparaître la souffrance.

Mais je n’ai pas pu l’apprécier à sa juste valeur : elle évoque un passage de l’Histoire qui ne m’est pas familier et j’ai été gênée par mon manque de connaissances du contexte historique pour comprendre cette bande-dessinée.

Dommage.


Tourne Disque – Raphaël Beuchot et Zidrou

Tourne Disque - Raphaël Beuchot et Zidrou

 

 

 

 

 

 

 

Tourne Disque - Raphaël Beuchot et Zidrou bis

 

Une BD aux jolies graphismes, qui nous emmène au Congo Belge à l’époque coloniale.

Une belle histoire d’amitié entre deux amoureux de la musique.

Un beau voyage à faire …


Où sont passés les grandes jours ? – Jim & Alex Tefenkgi

Où sont passés les grandes jours  - Jim  Alex Tefenkgi 2

Je vous avais parlé du premier shot de cette BD ici.

Je n’en attendais pas moins du deuxième.

Toujours aussi poignant. Et la dure réalité qu’on pouvait deviner, qui continue de se dévoiler et nous explose à la figure (le verbe employé n’est pas anodin).

Une lecture qui peut laisser des traces …

 


Folie BD

Vous avez pu constater que ce blog est resté bien silencieux, et le Café littéraire encore plus. La faute à une panne de lecture des plus féroces. Le salut est arrivé par la BD (comme souvent lors de ce genre de crise).

Et je peux vous dire que j’en ai lues !

Il y a d’abord eu le tome 20 de Largo Winch, 20 secondes, suite de Chassé-Croisé (que je n’ai pas chroniqué sur ce blog, tout comme le dernier XIII) . Il n’est plus nécessaire de vous présenter ce personnage emblématique de Francq et Van Hamme sur ce blog.

Largo Winch 20 secondes - Francq et VanHamme

Un Largo Winch dans toute sa splendeur : des femmes, de l’action et des rebondissements de dernières minutes. Cependant, il rompt avec la tradition en un point : contrairement à tous les autres numéros paires qui clôturent l’épisode, celui-ci a encore une suite … Moi qui pensais avoir l’épilogue, je suis restée en haleine une fois la dernière page tournée.

J’ai continué avec Petits Bonheurs de H. Tonton.

Petits Bonheurs - H. TONTON 1   Petits Bonheurs - H. TONTON 2

Une petite histoire de la Grande Histoire : des enfants au milieu de la Résistance. Ils voient et entendent des choses qu’ils ne comprennent pas … et vont faire quelque chose dont ils ne mesurent pas les conséquences …

S’en est suivie la lecture d’une BD de Zidrou, Les Beaux Etés : Cap au sud.

Les Beaux Etés - 1. Cap au sud - Zidrou

A la fois léger et grave, ce récit de vie nous entraîne au cœur des vacances de la Belgique au sud de la France. Mais sous les airs festifs du départ en vacances se joue un drame familial … dont on attend plus de détails dans le second tome … qui n’est toujours pas annoncé. Les récits autobiographiques ne sont pas toujours simples à écrire.

Les promeneurs sous la Lune - Zidrou

Encore un Zidrou : Les promeneurs sous la Lune. Et là, c’est bonjour poésie. Mais comment cet homme s’est-il retrouvé dans le lit de cette jeune femme ? Plusieurs fois, alors que tout était fermé de l’intérieur ? Ce n’est pas Le mystère de la chambre jaune, mais si ça pourrait y faire penser. Tout en poésie.

On quitte Zidrou pour retrouver Jim.

Un petit livre oublié sur un banc - Jim

Tout d’abord avec Un petit livre oublié sur un banc. Une bande-dessinée en deux tomes. Vous connaissez toutes et tous, je pense, le principe du livre qu’on a lu laissé sur un banc, pour qu’il devienne temporairement la propriété d’un autre lecteur, qui a son tour le laissera sur un autre banc pour qu’une autre main le prenne et l’ouvre.

C’est un peu ça qu’on retrouve ici. Mais au lieu d’une simple étiquette que l’on colle dessus pour l’identifier, celui-là vous est spécialement dédicacé. Et même plus encore. Au point de faire basculer votre vie en lui donnant un nouvel horizon …

Et puis avec Où sont passés les grands jours ? toujours en deux tomes (malheureusement, ma Bibliothèque n’a pas – encore – acheté le second, je suis donc en suspens).

Où sont passés les grands jours - Jim 1

Faire face à la mort d’un ami qui se suicide, Hugo ne parvient pas à gérer. Ses deux autres amis non plus d’ailleurs. Surtout lorsque cet ami, Fred, les nomme dans son testament, en leur laissant des objets insolites … du moins en apparence, chacun d’eux ayant une signification particulière qu’il reste aux trois amis à décrypter (mais que le lecteur peut commencer à apercevoir). J’ai hâte de pouvoir lire la suite, pour découvrir si ces objets vont ou non changer la vie de nos trois amis. Celle d’Hugo a déjà basculé, mais le suicide de Fred n’en est pas responsable.

Voilà pour mes lectures de vacances.

J’ai entamé vendredi soir la lecture d’un nouveau roman, avec un peu de chance ma panne de lecture va prendre fin.


Les Damnés de Paris – Michaël Le Galli et Marie Jaffredo

Les Damnés de Paris - Michaël Le Galli et Marie Jaffredo

 

 

Les Damnés de Paris - Michaël Le Galli et Marie Jaffredo bis

Cette bande-dessinée nous entraîne dans le Paris de 1869, un peu avant la Commune. On sent la colère gronder, celle qui éclatera deux ans plus tard.

Constance débarque à Paris pour la première fois et doit se frayer un chemin dans cette ville qu’elle ne connaît pas. Son seul but à sa visite : retrouver son fils qui lui a été arraché à la naissance. Grâce à d’heureuses rencontres, dont celle de Darius et d’André Gill, Constance va trouver des appuis sur lesquels compter dans sa quête.

Les graphismes de cette BD sont très beaux, ils me font penser à de l’aquarelle. L’histoire nous entraîne vraiment dans le Paris du XIXe siècle. Il y a même une bibliographie en fin d’ouvrage, ce qui montre le sérieux du travail. C’était un coup de cœur des bibliothécaires, il est mérité.