Archives de Catégorie: Littérature de jeunesse

Le complexe du papillon – Annelise HEURTIER

 » J’ai ôté mes vêtements sans cesser de fixer le miroir et les larmes me sont montées aux yeux.
Comment un garçon tel que Jim se laisserait séduire par si peu de grâce, de personnalité ?
Louison a tort. Aucune robe ne réussira jamais à donner l’illusion que je suis devenue papillon. Tout simplement parce que je ne suis pas un papillon. Je suis une chenille flanquée de deux énormes cuisses.

Tout doucement, sans s’en rendre compte, Mathilde va tenter de devenir papillon, quitte à se mettre en danger … « 

Le problème quand on se rend à un salon de littérature de jeunesse, c’est qu’on craque sur des livres, même si on n’a aucune raison rationnelle de s’y intéresser. Je me suis donc, entre autres, laissée tenter par ce titre, et par l’histoire. Une jeune fille comme tant d’autres, mal dans son corps et, en voulant juste un peu au début, finit par trop se laisser influencer par les diktats des magazines et des blogs ou autres Instragrams. Se referme sur Mathilde la spirale infernale des régimes, jusqu’à leurs plus grandes extrêmes.
Comment Mathilde va-t-telle s’en sortir ?

Une histoire qui montre bien à quelle vitesse une adolescente peut se laisser prendre innocemment dans les pires diktats qui circulent sur les réseaux sociaux.


L’affaire Matisse – Georgia Bragg

L'affaire Matisse - Georgia Bragg » Matisse adore la peinture. Chaque jour, après l’école, il se rend au musée où sa mère est responsable de la sécurité pour s’entraîner à copier les chefs-d’œuvre accrochés au mur.

Un soir, en pleins préparatifs d’une exposition consacrée à Henri Matisse, le nouveau système de sécurité du musée tombe en panne. Matisse se retrouve seul dans la salle des tableaux du maître à qui il doit son prénom, sans caméras, ni gardiens.

Il vient de terminer une reproduction parfaite du Portrait de Pierre Matisse. Il sait que c’est stupide et dangereux, mais il ne résiste pas et remplace le tableau original par sa copie, juste pour voir ce que ça fait d’être exposé dans un musée. Quand l’alarme se remet à fonctionner, Matisse n’a pas le temps de remettre à sa place l’original.

Et maintenant, comment va-t-il faire pour échanger les tableaux ? « 

Lorsque j’ai vu le titre de ce livre, j’ai craqué, je l’ai piqué à ma collègue.

Matisse est un enfant qui se sent un peu à part. Il préfère passer des heures à peindre plutôt que d’aller jouer au base-ball après l’école. C’est donc au musée où sa mère travaille, qu’il passe le plus clair de son temps. Il y passe des heures à reproduire des œuvres. Et le jour où il parvient à la perfection avec le Portrait de Pierre Matisse, les systèmes de sécurité tombant en panne à ce moment-là, il ne résiste pas à l’envie de s’exposer quelques minutes … sauf que la panne est de très courte durée et qu’il n’a pas le temps de le remettre en place !

Comment faire pour réparer cette grave bêtise ? Et voilà Matisse imaginant tous les plans possibles pour remettre l’original à sa place.

Une histoire qui nous tient en haleine, pleine de rebondissements, avec une fin certes improbable, mais après tout, pourquoi pas.

 

 


Le coeur en braille – Pascal Ruter

 » Jusque là, pour Victor, une année scolaire, c’est du saut à l’élastique sans l’élastique.

Ce qu’il préfère ?

Ecouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père … Quand il ne s’amuse pas à planquer le papier toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre.

Mais lorsque Marie-José, génie absolu, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c’est tout son univers qui implose …

P.-S. : Si vous avez envie de rire, c’est normal.

Si vous avez envie de pleurer, c’est normal aussi. « 

Victor est, ce qu’on peut appeler, un pur cancre. Il déteste l’école mais à promis à son père que cette nouvelle année se déroulerait bien. Mais bon, quand on a toujours fui l’école, pas facile … Jusqu’au jour où, lors d’un contrôle de maths, sa voisine lui glisse les réponses … qu’il s’empresse de recopier. Mais voilà, maintenant que tout le monde le croit bon, il va falloir qu’il tienne sa réputation. Et c’est là que sa voisine Marie-José entre en jeu. Sans oublier son meilleur aim Haïçam, qui voit tout et comprend tout sans qu’on n’est besoin de rien lui dire. Mais Marie-José cache un lourd secret, que Victor ne va pas tarder à partager …

J’ai beaucoup aimé ce livre. Pour tout dire, je l’ai quasiment lu d’une traite.

Victor, le cancre ignorant. Marie-José la cultivée. Et à côté Haïçam qui vit dans son monde d’échecs.

Ça ne vous rappelle rien ? Inconsciemment, je pense que ça traînait dans un coin de ma tête, mais ça m’a sauté à la figure d’un coup sans prévenir, en pleine lecture. Victor et Marie-José … Franck et Camille … et nos deux gusses dans leur monde à part … Ensemble, c’est tout, version ado.

J’ai juste regretté la fin un peu trop rapide à mon goût. Peut-être aussi parce que j’étais bien dans cette histoire et que j’aurais aimé la voir continuer un peu plus longtemps …

Ce livre s'inscrit dans le challenge 'Cartable et Tableau Noir" 
de George.

Le stylo rouge – Marie-Claude Bérot

 » « C’est à partir du jour où mon papa a disparu que plus personne ne m’a parlé et n’a plus joué avec moi. Il me semble. Je crois. Les autres ne me regardent pas méchamment, non, ils ne me regardent pas du tout. »

Est-ce parce que le père de Léonore est en prison que la place en classe à côté d’elle est toujours vide ?

Peut-être …

Pesuadée que personne ne l’aime, Léonore reste seule et préfère ne pas poser de questions pour se réfugier dans ses rêves. Et si une rédaction pouvait rompre le silence et changer le regard des autres ? « 

Léonore vit seule avec sa mère dans une petite maison, vieille maison, près du canal. Son père est parti un jour. Elle ne sait pas pourquoi ; jusqu’au jour où sa mère l’emmène voir son père … en prison. Mais depuis le départ de son père, elle est seule. A l’école, elle a l’impression d’être transparente.

Mais un jour, la maîtresse va leur demander de réaliser une rédaction dans laquelle les élèves doivent rconter leur vie, ou celle de quelqu’un qu’il aime. Et Léonore choisit de parler … de son papa. Elle ne se doute pas des conséquences pour sa vie d’enfant.

Ce livre porte sur un sujet qu’il n’est pas toujours facile de traiter. Je pense qu’il peut être un appui le jour où le sujet d’un parent en prison doit être abordé.

Et puis, il est bien écrit, se lit tout seul. C’est aussi une lecture agréable, juste pour le plaisir.

Ce livre s'inscrit dans le challenge 'Cartable et Tableau Noir" 
de George.

réponds-moi quand je t’écris ! – Jo Hoestlandt

 » « Chère Adèle, dis donc réponds-moi que je t’écris, sinon j’ai l’impression de parler toute seule comme une toquée et c’est désagréable ! Qu’est-ce que tu deviens, ma vieille ? »

Lola écrit à Adèle, Adèle lui répond, et ne néglige pas Nicolas. Le dernier jour de leur CM2, à la dernière récré, ils se sont promis de ne ps s’oublier.

Même s’il faut partir, même s’il faut grandir … « 

J’ai emprunté ce livre à la Bibliothèque car je compte bien travailler la correspondance avec mes élèves. J’ai eu un peu de mal à accrocher, mais n’oublions pas que c’est un livre de LDJ et que parfois, les sujets abordés intéressent les enfants mais pas forcément les adultes.

Adèle, Lola et Nicolas échangent leurs adresses avant de se quitter à la fin de leur CM2. Et ils vont ainsi échanger des lettres tout l’été, se racontant leurs (més-)aventures de vacances.

C’est une histoire de correspondance à trois, avec parfois des listes dressées par Adèle. Je ne suis pas sûre de le choisir comme ouvrage principal, mais je le proposerai comme livre réseau.


Halloween Crapaudine – Susie Morgerstern

 » Aurore déteste Halloween, d’abord il faut se déguiser, ensuite on mange de la soupe de citrouille et puis ce n’est même pas une vraie fête comme Pâques ou Noël. Ou même le 14 Juillet. En tout cas quand on est française.

Mais quand on s’appelle Billy et qu’on est américain, Halloween est un jour très spécial. Et quand Aurore rencontre Billy, Halloween pourrait bien devenir un jour très spécial pour elle aussi. « 

Aurore déteste Halloween. Mais quand elle se retrouve avec Billy, elle découvre Halloween selon la tradition américaine. Et les voilà à frapper à toutes les portes et cela va les emmener plus loin qu’ils ne pensaient …

J’avoue ne pas avoir trouvé grand intérêt à ce livre …


Les fées du camping – Susie Morgenstern

 » Après avoir expérimenté les vacances les plus variées, Club Magimerveille, séjour à New-York, croisière en Méditerranée, les parents et les deux grands frères de Xavier ont enfin décidé de lui faire plaisir en choisissant l’été de ses rêves à lui : camping en Ecosse !

Hélas, la veille du départ, Xavier attrape une varicelle carabinée. Pas question de sortir pendant huit jours. Sa famille indigne décide de partir sans lui et le confie à un étudiant au pair trouvé sur Internet.

Seul chez lui, entouré de sa panoplie complète de parfait compeur, avec un MacBidon refroidi pour tout dîner au lieu des marshmallows au feu de bois dont il rêvait, Xavier déprime et n’attive pas à dormir.

Et s’il plantait sa tente au milieu du salon ? « 

Xavier rêve de vacances « nature ». Et cette année, enfin, il doit partir en camping avec sa famille. Mais une varicelle l’oblige à garder la chambre ! Sa famille décide malgré tout. Pour s’occuper de lui, son père cherche rapidement un étudiant sur Internet. Mais ils partent sans même l’attendre, pour être sûrs de ne pas râter leur avion … sans quoi ils auraient pu savoir que l’étudiant en question se sauve dès qu’il découvre que Xavier à la varicelle, lui ne l’ayant jamais eu. Mais pour autant, il ne va pas laisser le garçon tout seul …

Un livre ponctué de rencontres et de personnalités diverses et variées.