Archives de Catégorie: Café house

Tsunami de travail

La vague du travail m’a rattrapée, submergée. Je m’y suis noyée, mais je n’ai pas bu la tasse (enfin presque pas).

Cependant, elle n’a pas laissé grand place pour autre chose. Il faut dire que certaines obligations ont rendu mes horaires de travail trèèès extensibles. Et je n’ai pas encore pu faire tout ce que je dois faire avant les vacances.

Je reviens vers vous pendant les vacances 😉

Publicités

TAG Comment blogue-t-on ?

Je réponds à la proposition de George de reprendre également ce TAG.
Il concerne la partie « Café littéraire », puisque les questions sont orientées sur notre manière de bloguer autour des livres. Mais comme je ne suis pas un pur blog littéraire …

1. Avis, Critique, Recension et/ou Ressenti ?

J’aime à dire que je chronique.
Je n’ai pas la prétention de dire que je critique, je n’approfondis pas assez pour cela, je n’ai pas assez de connaissances littéraires pour cela.
Je partage mes découvertes littéraires, bonnes ou mauvaises, surprenantes ou déroutantes, envoûtantes ou décevantes. J’écris ce que j’en ai pensé, parfois la résonnance que cela peut avoir en moi (le fameux « effet miroir » qui parfois peut nous faire apprécier ou déprécier un livre au-delà du texte lui-même).

2. Le choix du livre

Je fonctionne à l’envie.
Un titre, une illustration, une quatrième de couverture … C’est généralement dans cet ordre-là que je me laisse séduire.

Ou alors les articles de blogs (parfois – mais rarement – de magazines) qui me permettent d’aller au-delà des apparences.

3. Cas particulier : parfois, pas besoin de choisir, les livres viennent à toi via les SP, ou Service de presse.

C’est arrivé à une époque : les éditions Rue Fromentin m’envoyaient des romans. Jusqu’au jour où ça s’est arrêté (je n’ai jamais reçu celui qu’ils devaient m’envoyer, et je n’ai plus eu de propositions depuis ; dommage, j’adorais ça : un peu comme un cadeau qu’on reçoit).
Mais je les remercie grandement pour tous ces livres qu’ils m’ont fait découvrir, vers lesquels je ne me serais peut-être (sûrement) jamais tournée sans eux. Des histoires parfois dures, poignantes, mais enrichissantes. J’aime leur ligne éditoriale, je suis abonnée à leur newsletter et j’emprunte souvent leurs livres à la Bibliothèque car ça me fait toujours sortir de mes sentiers battus (sinon, j’ai souvent tendance à lire le même genre de livres – quoique : emprunter à la Bibliothèque et se laisser séduire par les livres mis en avant dans les rayons permet parfois d’expérimenter, de manière plus ou moins heureuse, d’autres styles -).
Mais dans tous les cas, j’ai toujours donné mon avis tel que je le pensais.

4. Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture ? That is the question

Toujours. Avec la couverture du livre. C’est mon mode de présentation.
Et puis je me dis que celui qui l’a écrite sait forcément mieux le faire que moi (même si des fois, je trouve qu’elle gâche un peu le démarrage de l’histoire ou que je la trouve éloignée de ma lecture).
Et parfois, elle me dépanne quand je suis incapable de parler de certains livres, parce que l’histoire ne me permet pas d’en résumer l’amorce, parce que je ne suis pas rentrée dedans.

5. Prise de note

C’est très rare. Parfois, en cours de lecture, je note une phrase, une idée, que je veux absolument penser à noter dans l’article de blog (sur un bout de carnet, de cahier, d’enveloppe … le premier bout de papier qui me tombe sous la main).

Cela peut m’arriver sur les livres d’actualités, de sociétés, thématiques … Mais généralement, si je prends trop de notes, c’est mauvais signe.

6. Rédaction

Je suis obligée d’écrire mon avis à la fin de la lecture du livre. Si je passe à un autre livre entre-temps, je ne suis plus dans l’ambiance. Et comme je ne prends pas de notes pendant ma lecture, cela me permet de ne pas tout mélanger. Et puis, je n’aime pas revenir sur une histoire quand je suis partie dans une autre : quand je lis, je suis totalement immergée dans l’univers du livre (c’est comme ça que quand je m’enfile les 7 Harry Potter d’un coup, sans rien faire d’autre, l’atterrissage à la fin est rude … et passer à une autre lecture est compliquée).
Il n’y a que pour les BD qu’il m’arrive d’en chroniquer plusieurs à la fois … mais c’est parce que je peux en lire plusieurs dans la même journée, soit une série, soit des BD de styles totalement différents, donc je ne m’emmêle pas les pinceaux crayons touches. 😀

7. Serré ou plutôt long ?

Pour le café, plutôt long.

Pour les chroniques, elles sont plutôt serrées : je n’ose pas trop raconter l’histoire, j’ai toujours peur de trop en dévoiler et de gâcher le plaisir futur de mes lecteurs.
Cela dépend aussi de ce que m’a inspirée la lecture du livre : parfois ça m’emmène très loin, parfois ça ne me transporte pas du tout. Des fois, j’ai beaucoup de critiques ou d’éloges à faire, d’autres fois, quand la lecture est plus banale, il n’y a pas forcément matière à s’épancher.
L’idéal serait de faire des recherches sur les contextes d’écriture, etc. Mais j’ai toujours peur que lire les informations et avis différents n’influence mon propre point de vue. J’ai une vision très naïve, une compréhension très 1e degré car je ne cherche pas forcément une interprétation derrière chaque mot, je lis pour le plaisir de lire une romance. Et parfois, un second sens du texte s’offre à moi et dans ce cas, il y a plus à raconter qu’un simple résumé de l’histoire et un simple avis.

8. Divulgâcher, moi ! Jamais

J’ai toujours peur d’en dire trop !
C’est pour cela que j’en dis un minimum et que mes chroniques littéraires sont peu fournies et peuvent passer pour peu travaillées ou approfondies.
Et quand je donne mon sentiment sur l’histoire mais que cela pourrait laisser entrevoir une miette de dénouement, je préviens à l’avance et j’écris en blanc. Libre à chacun de surligner le texte avec sa souris ;-).

9. Ils en pensent quoi les autres blogueurs ?

Je ne m’amuse pas à aller rechercher les avis des autres lecteurs-blogueurs sur le livre que je chronique, je n’ai pas le temps. Cela pourrait être intéressant après coup, mais je ne peux pas tout faire (je n’ai pas de Retourneur de Temps).
Quand je cite un autre blogueur, c’est parce que c’est lui qui m’a incitée à lire le livre en question, ou que je participe à un challenge littéraire.

10. Citation

J’en fais rarement. Cela oblige à prendre des notes.
Donc, pour la lecture d’un roman, on oublie (à moins, vraiment, d’une phrase très marquante qui résume à elle seule l’ambiance du livre) : ça me couperait dans l’histoire, c’est impensable.
Cela peut m’arriver pour les autres livres, car cela ne coupe pas le fil de la lecture puisque ce n’est pas une histoire dans laquelle on plonge, mais des informations que l’on vient chercher. J’en mets quand elles peuvent expliciter mon point de vue ou illustrer mes propos.

11. Taguer ses billets

Non, je ne le fais pas.
Mais ce tag me fait dire que je devrais le faire, pour redonner de la visibilité à mon blog. Faut pas se voiler, si on écrit, c’est aussi pour être lu.

12. Noter ses lectures

Je n’ai jamais noté mes lectures.
(Je ne suis déjà pas fichue de noter mes élèves …) 
Je trouve les observations plus intéressantes.

13. Les affiliations

J’ai bien trop peu de visiteurs, je ne suis pas un blog spécialisé littéraire. Donc je n’ai jamais été approchée.

14. La reconnaissance

Comme je disais plus haut, si on écrit, c’est aussi pour être lu.
Recevoir des commentaires, ça fait toujours plaisir. Et ça permet d’avoir un retour, de partager des expériences, parfois d’instaurer un dialogue. C’est pourquoi je prends le temps (des fois avec du retard, avec toutes mes excuses) de répondre à tous les commentaires qui sont laissés ici.

Voilà comment je blogue autour de mes lectures. Et vous ? 


Le petit TAG du dimanche de George

Lu chez George, j’ai trouvé sympa ce petit TAG, qui dévoile encore un peu mon côté bouquineuse.

1- Quel est votre premier souvenir de lecture ? 

Le premier qui me vient à l’idée est la découverte d’Agatha Christie avec Les dix petits nègres que nous devions étudié en 5e. On devait seulement lire les pages d’introduction (en gros, la comptine), sauf que j’avais été incapable de lâcher le bouquin après. Je crois que c’est la seule fois où j’ai lu un livre imposé par plaisir le soir dans mon lit. C’est aussi la première fois que je faisais autre chose que ce qui était demandé en cours : comme j’étais en avance sur les séances travaillées, je n’écoutais que d’une oreille, pendant que je lisais la suite !

En essayant de trouver un souvenir plus ancien, celui qui me vient, c’est un livre d’école à lire, Duke, l’histoire d’un berger allemand, des 20 pages qu’on avait à lire dans le week-end et que j’ai fini par en être malade. J’étais en CM.
J’ai toujours lu très lentement, j’ai besoin que mon cerveau prononce tous les mots. Quand mes yeux glissent juste sur les lignes, sans que ne se crée la mélodie, je n’aime pas, il manque quelque chose, la lecture devient mécanique.

Rien de marquant ne me revient avant. Pourtant, on a toujours été envahis de livres à la maison : on a toujours dit en rigolant de c’étaient eux qui calaient le lit ! 😀

2- Quel est le plus vieux livre de votre bibliothèque ? 

Dans le peu de livres que je conserve, se trouvent des Molière, Racine, Corneille, qui appartenaient à ma mère et qui datent de ces années collège-lycée. Le plus ancien est sûrement celui qui n’a presque plus de tranche, les feuilles tiennent à peine (d’ailleurs, la dernière page de couverture n’est plus solidaire du reste du livre, elle a pris son indépendance) ; je le manipule avec beaucoup de précaution. Il s’agit du Cid de Corneille. Mais j’ai eu beau chercher dans tous les sens, ChériBibi aussi (la tête quand il a vu la vétusté du livre !), impossible de trouver la date d’impression, on sait juste qu’il a été imprimé en France. Si j’en crois les indices trouvés sur Internet, il daterait de 1933-1936.

3- Avez-vous un genre de prédilection ? Si oui, quelle est votre dernière lecture du genre ? 

J’ai une grosse préférence pour les romans, plus particulièrement les comédies romantiques, les belles histoires, les romans feel good … parce que quand je lis le soir, j’ai besoin d’histoires qui détendent et font du bien, qui me font voyager. (Si je vous raconte que quand j’ai lu La Nuit du renard de Mary Higgins Clark, j’ai été incapable de dormir pendant 2 ou 3 nuits ? j’ai d’ailleurs fini par lire toute la nuit pour le finir, mais j’ai fini dans un état d’angoisse … – Tiens, ça me rappelle d’ailleurs quand en 1ère, j’ai dû lire L’Espoir de Malraux : je cauchemardais de la guerre toutes les nuits, j’ai détesté ce livre. -) 

Mais j’aime aussi lire des livres plus documentaires, pédagogiques, en rapport avec l’actualité du monde, la société … ; des livres d’histoire (surtout l’histoire des femmes et la société du XIXe siècle). Bref, des livres qui m’apprennent des choses.

Et je suis une dévoreuse de BD en tout genre (historique, littéraire, policière, fantastique – y’a que là que j’en lis d’ailleurs -, comique …).

C’est comme ça que je peux lire plusieurs livres en même temps sans que cela ne me pose problème.

C’est comme en musique, même si j’ai une énorme, imposante, préférence pour le Rock, j’écoute presque de tout.
Comme dans beaucoup de domaines d’ailleurs : je suis du genre éclectique.

4- Avez-vous un auteur favori ? Si oui, quel est votre livre préféré de cet auteur ? 

Sans hésiter : J. Courtney Sullivan ! 

Je la suis sur Facebook, Twitter, pour être sûre de ne pas louper un nouveau roman. C’est comme ça que, Les Anges et tous les Saints, je l’ai attendu longtemps ! Entre sa sortie aux U.S.A. et sa sortie en France, j’ai eu le temps de m’impatienter.

Je garde tous ses livres. Après le premier, j’ai même eu la chance d’être contactée par les éditions Rue Fromentin qui m’ont envoyé les deux suivants (et d’autres romans d’ailleurs que je n’aurais peut-être jamais lu sans ça) et j’avais pré-commandé le dernier à ma petite librairie.

Par contre, me demander de choisir entre Les débutantes, Maine, Les liens du mariage ou Les Anges et tous les Saints, c’est mission impossible pour moi ! (Eh oui, je ne m’appelle pas Ethan Hunt.)

5- Quel est votre dernier achat livresque ?

Ben, on en revient encore à J. Courtney Sullivan et son dernier opus, Les anges et tous les Saints.

Ce que je lis, je l’emprunte à la Bibliothèque ou on me l’a donné, prêté.

6- Quel est le dernier livre qu’on vous a conseillé ? 

Jeeves de P.G. Wodehouse.

Mais pour l’instant, j’ai beaucoup de mal : je trouve le rythme très lent.

7- Quel est le dernier livre que vous avez conseillé ? 

Décidément, j’ai l’impression que ce tag veut que je réponde la même chose à plusieurs questions : le dernier J. Courtney Sullivan, forcément ! 😉

8- Quel est votre lecture en cours ? 

Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig.

(+ Jeeves qui est en standby
+ Les plus jolies fautes de français de nos grands écrivains que je lis par petits morceaux)

9- Quel est le livre de votre PAL qui vous fait le plus envie ? 

Aucun en particulier pour l’instant.
Et de toute manière, un livre que j’ai vraiment envie de lire, je n’attends pas, je le lis dès que je termine celui en cours (les seuls moments d’attente, c’est que je réserve à la Bibliothèque et que je dois attendre que ce soit mon tour).

10- Citer un livre que vous avez relu.

Le dernier en date : Ma vie pas si parfaite de Sophie Kinsella.
Parce que j’étais en panne de lecture, en panne d’envie de lecture. J’ai quelques livres style chick lit pour ces moments-là, y’a que ça qui passe : des histoires gentilles, qui finissent bien et dont je connais déjà l’histoire.

Mais le records revient aux Harry Potter, que j’ai relus un nombre incalculable de fois.

Ensemble, c’est tout a cette particularité, lui, que je l’ai lu 3 fois d’affilée sur un temps très court, tant j’ai été envoûtée (il y a des livres avec lesquels il se passe des fois quelque chose d’inexplicable …).

 

Voilà pour moi. Si quelqu’un veut reprendre ce tag, qu’il se serve ! 😉


Accro à la lecture ?

Il y a quelques temps, quand j’ai commencé à revenir ici, je suis tombée (sans me faire mal) sur cet article dans Elle.

 

Vous, accro à la lecture ? Meuh non. Vous pouvez arrêter n’importe quand. Vous dévorez juste un petit bouquin de temps en temps. Tout ça est très exagéré. Ah oui ? Voilà 25 signes qui prouvent le contraire. Disons qu’entre dix et quinze, vous frôlez l’addiction, laquelle peut vous surprendre à tout moment, restez vigilant (ou pas, en fait-. Entre 15 et 20, vous le saviez, la lecture et vous, c’est du sérieux. C’est limite si vous ne bouquinez pas le bottin ou les boîtes de céréales quand vous n’avez plus rien sous la main, et ce depuis un bon bout de temps. Au-delà de 20, faites-vous une raison, vous êtes un incurable bibliophile. Et c’est tant mieux. Vous voulez tester votre degré de dépendance ? Prenez un stylo et cochez. 

25 signes que vous êtes accro à la lecture

1. Dans votre bibliothèque, vous avez entamé un second rang sur chaque étagère.
–> J’ai fait mieux que ça, j’ai acheté un appartement un pied de la Bibliothèque municipale.

2. Et vous empilez aussi de nouveaux livres au-dessus de la tranche des premiers.
–> En quelque sorte, puisque je peux avoir une vingtaine voire trentaine de livres de la Bibliothèque chez moi.

3. Votre libraire vous appelle par votre prénom.
–> Mes Bibliothécaires ne me demandent pas mon nom pour me réserver un livre ou un jeu, alors même que je n’ai pas sorti ma carte.

4. Vous relisez souvent une dizaine de livres qui vous suivent depuis votre adolescence.
–> Oui, je relis certains livres plus ou moins régulièrement … parce que des fois, ça fait du bien.

5. C’est toujours vous qu’on appelle pour avoir des conseils de lecture.
–> Cela m’arrive, oui.

6. Dans une librairie, vous peinez à trouver des « non lus » dans les rayons.
–> C’est un peu ça dans les derniers livres achetés par la Bibliothèque … mais y’a encore de quoi faire !

7. Vos vacances de rêve ? Une pile de bons bouquins, des litres de thé et le portable éteint. Limite, vous êtes contente quand il pleut mais vous ne le dites pas, ça fait mauvais genre.
–> Bon bouquin, café, musique sur mon balcon : le pied !

8. Votre valise de vacances pèse une tonne. Normal, vous n’allez quand même pas partir deux semaines sans au moins 5 livres !
–> Euh … pour 6 jours de vacances, j’avais emmené … 4 livres !

9. Que vous corniez, marque-pagiez ou reteniez mentalement vos pages, vous ne changeriez de tactique de lecture pour rien au monde. Elle est sacrée.
–> Toujours un « marque-ta-page » … même si c’est une vieille enveloppe qui traînait là ! 😛

10. Vous cornez, et vous détestez les marque-pageurs.
–> Surtout pas !

11. Vous marque-pagez, vous haïssez les corneurs de pages qui abiment leur butin.
–> Ouh que oui !

12. Dans chacun des livres de votre bibliothèque se trouve un souvenir du moment où vous l’avez lu : ticket de caisse, post-it, numéro de téléphone griffonné sur les premières pages…
–> Non, on n’écrit pas sur un livre, et on les range « propres ».

13. Vous prêtez volontiers vos livres mais traquez avec attention vos créanciers.
–> Y’en a même certains que je suis incapable de prêter, trop sacrés.

14. Vous adorez book-débriefer. « Han mais tu trouves pas qu’Emma Bovary abuuuuse ? »
–> Je chronique.

15. Parfois, vous avez l’impression de vous être trompée d’époque.
–> Pas sûre …

16. « Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. » Vous pourriez vous faire tatouer cette citation tant elle vous correspond.
–> J’ai surtout l’impression que je n’aurai jamais le temps de toute lire.

17.  Vous vous couchez super tard. Ca n’est pas votre faute, vous vous dites toujours « allez, juste un chapitre » et puis pouf.
–> Je dirais même : nuit blanche (ou presque).

18. Petit, vous aviez une lampe de poche pour bouquiner sous votre couette après l’extinction officielle des feux.
–> Oui ! Y’a qu’à demander à sa sœur. 🙂

19. Vous ne jetez jamais un livre.
–> Ouh que non !

20. Vous avez dans votre bibliothèque tous vos Club des cinq, La Sorcière de la rue Mouffetard et Charlie et la chocolaterie.
–> Presque (suis pas instit’ pour rien : je dévore aussi la LDJ).

21. Mieux, vous les relisez parfois.
–> Par la force des choses (pour le travail).

22. Vous avez longtemps refusé la tablette et, depuis que vous avez craqué, vous réservez même les livres avant leur sortie pour les avoir en prem’s.
–> J’ai un Reader, c’est mon côté Geek … mais j’aime trop l’objet livre.

23. Contrairement à plein de gens, vous adorez prendre le train/l’avion/le bus/le métro. Bha oui, tout le monde vous fiche la paix et vous pouvez y bouquiner tranquille. L’ennui, c’est que vous loupez souvent votre station …
–> Je préfère quand même ma voiture au train. Mais en bus de ville ou tramway, oui !

24. Vous savez lire en marchant. De toute façon, vous n’avez pas le choix, il faut bien finir ce chapitre avant d’arriver au boulot, nan ?
–> Oui … même que comme ça, j’ai déjà dit pardon à un poteau de lampadaire ! 😀

25. Vous avez eu cette expérience ultime : pleurer en lisant, comme au cinéma.
–> Pleuré, éclaté de rire : oui, je ressens toutes les émotions.

Alors, à votre avis, accro ? 


Sur le chemin du blog

Les vacances sont là.

Encore quelques demi-journées à passer dans ma classe pour qu’elle soit triée, rangée, prête à accueillir la rentrée. Une manière de tourner la page sur une année décevante, usante, épuisante. Certains moments qui font du bien m’ont manqué. J’ai eu tendance à sombrer.

 Je vais encore être à fond dans le boulot quelque temps : plein de nouvelles envies, pleins d’idées de changements, de progressions … et pleins de projets. Tant si eux ne s’y intéressent pas, moi, j’ai envie de m’éclater dans mon boulot … et que ceux qui ont envie puissent aussi vivre une bonne année.

Et puis je vais enfin prendre le temps de retourner chez vous, de taper les articles en souffrance qui attendent au brouillon. Je retrouve peu à peu mon rythme, à la recherche de mon équilibre.


Souvenir de vacances

J’avais toujours rêvé de les voir, c’est fait !

Dur retour à la réalité.

Quitter un élément dont je me sens si proche, qui m’apaise instantanément. 

ChériBibi m’attendait … une chance car je crois que sinon, je ne serais pas rentrée. 


Vamos a la playa

Ne me cherchez pas, je suis quelque part par là … 🙂