Archives de Catégorie: Café house

Télégramme déconnecté #13 décembre 2017#

Un mois que je ne suis pas venue, que je ne lis plus les blogs, que je vis déconnectée.

J’avoue être un peu à la ramasse sans PC. A l’heure actuelle, j’ai l’ancien de ChériBibi, qu’il m’a formaté, configuré pour pouvoir travailler. Mais son usage est limité : hors de question de regarder des vidéos (au risque de le faire surchauffer), il faut limiter le nombre de pages Internet et de logiciels ouverts en même temps … Et puis surtout : je suis cantonnée au bureau pour y aller, moi qui avais l’habitude que mon ordi me suive partout (dans la cuisine quand je cuisinais, dans le lit le soir, sur le balcon quand je voulais prendre l’air …). Déjà, le format n’est pas pratique (à 17 pouces, on n’est plus dans le portable, mais le transportable), et puis, ChériBibi m’a bien dit de ne pas le balader … surtout qu’à chaque démarrage, j’ai droit à un message de panne imminente !!!!! Sans compter qu’il doit en permanence être sur une tablette rafraîchissante (et je vous garantis que si j’oublie de l’allumer, au bout de 5 minutes, même si je n’ai que Word d’ouvert, la ventilation se met en branle et le PC devient brûlant).

Du coup, je me retrouve coincée : soit je fais des gâteaux (et avec la période de Noël, je passe mon temps en faire), soit je suis sur l’ordi, mais je ne peux plus faire les deux en même temps. Idem le soir quand ChériBibi râle qu’il veut que je vienne me coucher : je ne peux plus surfer tranquille devant la télé.

Moralité : il y a des jours où je n’allume plus l’ordi. Je ne peux pas surfer depuis le téléphone car je l’utilise pour regarder des vidéos (mais il va falloir que j’arrête car je suis en train de flinguer la batterie à vitesse grand V).

Conclusion : je suis en panne d’ordi, en panne de lecture (un livre entamé depuis un mois et demi toujours pas fini … et rien qui ne trouve grâce à mes yeux), en panne d’envie en fait … Je ne compte plus les choses que je dois faire mais que je ne parviens pas à faire. On n’est plus dans la procrastination, on est plus dans la dépression (la faute à la couleur de mon compte en banque : je voulais offrir des vacances à ma mère, résultat c’est elle qui les paye encore une fois ; et je ne pourrais pas faire de cadeaux de Noël, les boules – c’est le cas de le dire, tiens -). Et pour arranger les choses, j’ai du mal à trouver la motivation pour le sport. Juste envie de rester enfermée chez moi.

 

Publicités

Retour à la civilisation

Pour la geek hyper-connectée que je suis, dire que j’ai mal vécu ma détox informatique forcée est un euphémisme.

Donc, j’ai l’impression de revivre depuis que j’ai de nouveau un clavier sous les doigts.

Bon, ce n’est que du dépannage, ça peut me lâcher aussi bien avant la fin de cet article, que … jamais ! (enfin, un « jamais » de durée d’ordi).
Mais en attendant, je peux bloguer bien plus facilement (comme avant en fait), je peux de nouveau bosser (sachant que du coup, j’ai toute ma préparation de période à faire), je peux même surfer. Bon, je n’ai rien de synchroniser dessus, je continue à utiliser pas mal mon smartphone pour les mails, les vidéos (car ce PC ne supporterait pas bien). Bref, il sert surtout de passerelle. Mais j’ai un ordi !!! (Comment ça, ça fait deux fois que je l’ai dit ? C’est l’effet de manque :-P)
Par contre, du coup, je n’ai pas récupéré mes flux RRS : autant j’ai retrouvé mes favoris sur mon DD, autant je n’ai pas trouvé (pas encore) dans quel dossier sont cachés les flux RSS. Pourtant, ils sont forcément quelque part puisque la fois où ChériBibi a dû formater et réinstaller mon PC, ils étaient là … Une petite recherche sur Internet et avec un peu de chance, j’aurai ma réponse.
Mais ma priorité, c’est de rattraper mon retard de boulot.


Smartphone Addict

A l’époque où je n’avais qu’un simple téléphone portable, je ne voyais pas l’intérêt d’avoir un smartphone. Et puis, mon intérêt pour les nouvelles technologies et mon côté geek ont pris le dessus.

J’ai d’abord flashé que le Xperia X10 Sony Ericsson. Et puis, ça a été le tour du Xperia Z de Sony. Et j’en suis devenue totalement dépendante.

Contrairement aux premiers téléphones portables qui ne servaient qu’à appeler et envoyer des SMS, le smartphone est un condensé de tout ce dont j’ai besoin et qui tient dans la poche. Car oui, ma poche arrière, c’est l’endroit où il est le plus souvent. Autant je suis capable de ne pas l’emmener partout (genre : la Bibliothèque, la piscine …), autant je suis incapable de m’en passer. Sacré paradoxe, antinomie totale du propos, mais c’est tout moi (ça doit aller avec mon signe astrologique).
Il est ma bouée de sauvetage, mon ancrage au monde … tout en étant mon évasion. Je dors avec, m’endors avec. Musique, films, Internet-streaming, télé … tout tient dans ce petit concentré de technologie.


Si je ne l’ai pas, c’est l’angoisse. Besoin permanent d’avoir mon monde sous la main, besoin vital de musique à tout moment. Lien avec ces personnes qui comprennent au travers de simples paroles, de simples mots.

Protection face au monde extérieur, à la stupidité, à l’égoïsme.

Protection face à mes propres pensées.


VACANCES

 

J’ai tout rangé, planqué, remballé. J’ai viré les liens Internet directs.

Ce mois de juillet a été très chargé, j’ai couru après le temps tout le temps.

Mais à partir de maintenant, je prends le temps. Vivre au jour le jour.

Faire les choses quand j’ai envie … Et ne rien faire si je n’ai envie de rien faire !

VACANCES


Run away … in nature

Ou quand la ritournelle devient réelle.

Les faux airs printaniers du Soleil le week-end dernier m’ont poussée au grand air. Sac à dos, chaussures de marche : j’ai passé deux après-midi à marcher dans la nature qui côtoie ma ville de banlieue.
Alors que la première journée m’a fait un bien fou, la deuxième, bien que tout aussi agréable, a eu un goût de manque.

 » je marche seul
quand ma vie déraisonne
quand l’envie m’abandonne
je marche seul
pour me noyer d’ailleurs « 

Besoin d’aller plus loin, de me dépasser, au-delà de mes limites ; sortir de ma zone de confort.
J’ai décidé de me (re)mettre à courir. Et de me lancer un défi complètement fou ; j’ai 3 mois pour me préparer (et être prête !).

running-sport

Le programme sportif est lancé.
Equipement refait au complet.
Running, double dose de natation,
exercices de renforcement.

C’est parti !

A défaut de ne pas pouvoir avoir certaines choses,
j’en aurai d’autres.


Game over

On reste dans l’univers du jeu vidéo.

Normal, c’est la même partie qu’on joue.

Comme tout speed run, la partie a duré un temps limité. Pas de bol, les heures supp’ n’ont pas duré très longtemps. Le rythme s’est ralenti de lui-même. Pas drôle.

game-over

Et puis il a freiné brutalement, la faute à pas de chance. La machine s’est enrayée sur un coup de froid ; le dos n’a pas aimé. Coup de frein brutal pas du tout appréciable.

Si les choses ne vont pas à 200 à l’heure, ça ne va pas. J’ai besoin que ça tourne, j’ai besoin que ça speede. Pas de temps mort, pas de répit. Et puis le jour où j’en veux je ne m’en fais pas, je sais le prendre.

J’ai intérêt à me blinder un programme pour les vacances.


Protégé : L’homme aux mains magiques

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :